dimanche 11 novembre 2018

Francis Joyon plus rapide que François Gabart, Macif en proie à des soucis, la fin de la Route du Rhum est relancée !

L’écart entre Macif et Idec Sport a nettement diminué depuis le grand empannage dans le nord, pour s’établir à moins de 40 milles ce dimanche matin ! Le match fait rage plus que jamais entre François Gabart et Francis Joyon à 300 milles de Pointe-à-Pitre. Quel finish de Route du Rhum ! Les deux trimarans sont attendus dans la soirée (Heure de Paris) sur la ligne.


Credit : Y.Zedda


Idec Sport plus rapide


Depuis deux jours, François Gabart tente de résister à la charge de Francis Joyon qui, avec son trimaran en mode brigade légère, envoie du lourd. L’avance a considérablement réduit. Le face-à-face entre le bateau vainqueur du trophée Jules-Verne (40 jours en 2017) et le recordman du tour du monde en solitaire (42 jours, 17 heures en 2017) a pris une sacrée tournure ces dernières heures !

Francis Joyon a décidé de bousculer tous les pronostics et de contester jusqu’au bout la chronique d’une victoire annoncée. Il a, en deux jours, ramené un déficit de plus de 170 milles à 45 au dernier relevé de ce matin. Plus rapide de plusieurs noeuds que son adversaire Macif, constamment à plus de 30 noeuds de vitesse, Idec Sport vient de signer une journée à plus de 645 milles.


En chiffres

Depuis le dernier gros empannage, samedi à 13 heures, François Gabart a vu son avance fondre de moitié, passant de 124 à 72,3 milles au classement de ce dimanche matin, 3h45. Elle est de 58,3 milles au pointage de 5h45. Au cours des 24 dernières heures, Idec Sport a tenu une moyenne de 28 nœuds quand le trimaran Macif a affiché 24,9 nœuds. Et sur la dernière heure, ce matin, Francis Joyon affiche 29,7 noeuds de moyenne et François Gabart 22,2 noeuds.


Macif rencontre des soucis

Il ne fait plus de doute que Macif connaît des soucis. Par séquences, sur des allures similaires, il a concédé quasiment 5 nœuds de vitesse à Idec Sport.

Les écarts sur une cartographie sont partiellement tronqués. Certes, l’écart entre les deux bateaux était de 58 milles ce matin, mais la cartographie omet le décalage latéral qui sépare le trimaran Macif de Idec Sport. Cet écart vaut 17 à 18 milles encore actuellement, et il faudra bien que le chasseur le gomme pour se présenter à la Tête à l’Anglais, ce qui va lui coûter un peu en termes de route et de vitesse, puisque l’angle sera moins favorable au chasseur.


Avantage au plus léger ?

Un autre point va compter : si les alizés soufflent toujours à 17 ou 20 nœuds, ils ont tendance à mollir aux abords de la Guadeloupe. Et, dans des vents un peu plus faibles, le trimaran MACIF a un léger avantage sur Idec : il est moins lourd et a donc moins de déplacement.


Arrivée ce soir (Heure de Paris)

L’ETA se confirme : le trimaran Macif devrait couper la ligne d’arrivée aux alentours de 22 heures (heure de Paris), 17 heures (heure locale).


ROUTE DU RHUM - Classement de 8h

1 Trimaran MACIF à 287,1 de l’arrivée
2 IDEC Sport à 56,1 mn
3 Remade – Use It Again à 2718,8 mn
4 Sodebo Ultim’ à 2908,1 mn
Maxi Banque Populaire – Abandon
Maxi Edmond de Rothschild – Abandon

Par la rédaction
Sources : Macif - Idec