jeudi 15 novembre 2018

Armel Tripon, victime d'hallucinations, aux portes de la victoire Multi50 sur la Route du Rhum : "A tout à l’heure !"

Aujourd’hui, l’alizé est bien établi autour de la Guadeloupe et les derniers 57 milles jusqu’au finish à Pointe à Pitre, en partie effectués de jour, ne devraient pas être trop compliqués pour Armel Tripon qui n’a qu’une hâte : en finir. Le skipper du Multi50 est attendu en vainqueur de la Route du Rhum entre 18h00 et 20h00 (heure locale) sur la ligne d’arrivée, soit entre 23h00 et 1h du matin vendredi, heure de Paris. Son premier poursuivant Erwan Le Roux est à 280 milles dans son tableau arrière.


Credit : P.Bouras


Joint au téléphone ce matin, le skipper de Réauté Chocolat, épuisé et victime d’hallucinations, confiait avoir hâte d’en finir. Pour ne plus vivre dans le stress, l’écoute de grand-voile en permanence à la main, pour enlever le ciré dans lequel il marine depuis des jours, complètement trempé. Pour pouvoir dormir enfin. Et savourer une victoire chèrement acquise !

"J’ai jamais été aussi près"

« On approche là, j’ai jamais été aussi près ! Après la journée d’hier, je suis exténué. La mer était dégueulasse. J’ai réussi à dormir un peu cette nuit mais c’était chaud. J’ai eu l’impression de passer une partie de la nuit avec du monde à bord tellement j’avais d’hallucinations. Je me suis demandé ce que je faisais là à un moment. 

"Il est temps d’arrêter tout ça"

Il est temps d’arrêter tout ça, de ne plus être en alerte permanente. Ça me rappelle la Solitaire du Figaro. Là, je rêve d’enlever tous ces cirés trempés. Je suis trempé de la tête aux pieds depuis trois jours, je n’arrive pas à me sécher. Je voudrais arrêter d’être sans arrêt sur le qui-vive, de vivre la main sur l’écoute. Ça va faire du bien. Cette nuit, en l’espace d’une heure, comme ça refusait, j’ai passé toutes les voiles en l’espace de 30 minutes… 

Allez, à tout à l’heure ! »


par la rédaction
Source : Rivacom