jeudi 17 janvier 2019

Belle bagarre sur la Panerai Transat Classique, Nord ou Sud, la flotte fait ses choix

Une semaine après le départ de la Panerai Transat Classique 2019, la situation ne s’est pas décantée. Alex Pella, le skipper de Stiren, l’avait annoncé : « Cela fait bien longtemps que je n’ai pas connu un départ aussi compliqué avec un choix tactique essentiel à faire dès le début. » Partir au Nord, plonger au Sud, se glisser entre les îles : elle aussi indécise, la flotte s’est scindée.


Crédit : J Mitchell

Au fil des relevés de positions des concurrents, les classements en temps réel et en temps compensé ne cessent de changer de leader. Aux avant-postes pendant 48 heures, Xarifa, immense goélette à trois-mâts skippée par Diego Masso, a été fortement pénalisé par son option Nord avant de reprendre le contrôle de la course, puis de le perdre de nouveau.

Eilean, l’élégant ketch Fife, commandé par Stefano Valente, affiche la vitesse moyenne la plus élevée, mais ses longs bords vers les côtes africaines ont rallongé sa route de nombreux milles.

Rien n’est joué cependant car Jérôme Cathala sur Bryell II ne relâche pas la pression, tout comme Philippe Thurneyssen qui, avec Hilaria, aimerait rattraper le retard inhérent à son option au cœur de l’archipel canarien.


Classement en temps réel au 15/01 à 12h00 (UTC+1)

1- EILEAN 1964.161 nm jusqu’à l’arrivée
2- STIREN à 28.1 nm du leader
3- XARIFA à 32.1 nm du leader
4- HILARIA à 51.1 nm du leader
5- GLEN MAEL à 68.7 nm du leader
6- COCH Y BONDHU à 69.7 nm du leader
7- BRYELL à 102.9 nm du leader
8- LYS à 123.8 nm du leader
9- ARAMIS à 324.3 nm du leader

Par la rédaction
Source : J.Boëssé