dimanche 21 avril 2019

Voiles de Saint Barth terminées, les vainqueurs 2019 sont...

Le rideau est tombé, hier samedi, sur la 10e édition des Voiles de St. Barth. Lors de cette dernière journée de compétition qui s’annonçait déterminante, les différentes classes se sont affrontées sur des parcours de 24 à 29 milles. Si certains ont parfaitement assuré leur course, d’autres en revanche, ont cédé sous la pression de leurs adversaires. 


Voiles de Saint Barth terminées,
Crédit : Ch Jouany


« Au cours de la semaine, nous avons été capables de pousser de plus en plus fort. Nous avons été agressifs dans les phases importantes et efficaces lors des changements de voiles. A bord, tout a été exécuté à la perfection et c’est assurément ce qui nous a permis de faire la différence », a indiqué Stu Bannatyne, le Néo-Zélandais quadruple vainqueur de la célèbre Volvo Ocean Race et tenant du titre dans la catégorie des Maxi à bord du Maxi 72 Proteus.

Même chose pour l’équipage de Guyader Gastronomie mené par Christian Guyader chez les Multi IMHRR malgré une petite frayeur pour l’un de ses équipiers victime d’une vilaine entorse à la cheville lors de la manche du jour.



Déclarations des vainqueurs de Voiles de St. Barth Richard Mille 2019

Andy Clark (Equipier à bord de Sorcha), vainqueur en Maxi 1 : 

« Nous sommes ravis de remporter cette édition des Voiles de St. Barth Richard Mille dans la classe des Maxi. SHK Scallywag a vraiment très bien navigué mais les parcours courts ne sont, de fait, pas à son avantage. Les équipages de Windfall et Sojana ont également été très bons et même s’ils n’ont pas couru dans la même catégorie que nous, ils nous ont obligés à nous tenir sur nos gardes pour le classement Overall. 

Nous sommes évidemment un peu déçus de ne pas avoir pu nous confronter au nouveau Bella Mente mais il a malheureusement rencontré un problème de mât juste avant le coup d’envoi de la course. C’est dommage mais la semaine a été fantastique malgré tout. Peter Harrison et Pierre Casiraghi se sont relayés à la barre pendant la course et ils ont bien fonctionné ensemble. C’était parfait ».


Michael Cotter (Windfall), vainqueur en Maxi 2 : 

« Nous nous sommes bien bagarrés toute la semaine avec Sojana mais nous ne pouvons nous empêcher de nous demander comment se serait déroulée la course si Selene n’avait pas été victime d’une collision. Il était, a priori, le bateau à battre cette année. Quoi qu’il en soit, nous sommes très contents de notre performance et du temps passé ici, à Saint-Barth. »



Franco Niggeler (Kuka 3), vainqueur en CSA 1 : 

« Je suis heureux parce que nous avons fait une merveilleuse régate dans un endroit fabuleux. Evidemment, en plus de ça, quand on arrive premier, on se sent toujours bien. Aujourd’hui, les choses n’ont pourtant pas été simples pour nous car nous n’avons pas pris un bon départ et cela a rendue plus délicate la bagarre avec Triple Lindy, l’autre Cookson 50 de la flotte. »


Andy Berdon (Summer Storm), vainqueur en CSA 2 : 

« Première participation, première victoire ! Nous sommes très contents. Je pense que la préparation du bateau a beaucoup joué et il se trouve que l’équipage se connait très bien et depuis longtemps. Notre expérience nous permet de nous adapter. Nous reviendrons à coup sûr l’année prochaine remettre notre titre en jeu ».


Sergio Sagramoso (Lazy Dog), vainqueur en CSA 3 : 

« C’était cette année notre 8e participation aux Voiles de St. Barth, et probablement la meilleure. Les conditions ont été absolument parfaites toute la semaine. Nous avons remporté l’ensemble des six manches disputées dans notre classe. »


Pamala Baldwin (Liquid), vainqueur en CSA 4 : 

« Sur chacune des éditions des Voiles de St. Barth que nous avons disputées par le passé, nous avons chaque fois terminé en deuxième position. La victoire nous a toujours échappé. Cette fois nous avons conjuré le sort. »


Marc Emig (Crédit Mutuel – SGS) vainqueur en CSA 5 :

« Je n’ai jamais remporté une régate en gagnant toutes les manches. Ça aurait été super. C’est un peu rageant de passer à côté du sans-faute pour seulement quatre petites secondes. On va être obligé de revenir parce qu’on peut encore mieux faire ! Il n’empêche qu’une cinquième victoire sur les Voiles, c’est bien ! »


Christian Guyader (Guyader Gastronomie), vainqueur en Multi IMHRR :

« On profite évidemment de la disqualification dans la deuxième manche d’Hallucine, mais on a néanmoins très bien régaté cette semaine puisqu’on a terminé deux fois premier et trois fois deuxième. Aujourd’hui, on savait qu’il nous suffisait d’assurer pour aller chercher la victoire. On n’a pas franchi la ligne d’arrivée en étant très content de nous, mais il se trouve qu’on a quand même terminé 2e. »


Greg Slyngstad (Fujin), vainqueur en Multi ORCmh : 

« C’était cette année notre sixième participation aux Voiles et une fois encore, nous avons passé un très bon moment. Cette semaine, les conditions ont tout simplement été parfaites, avec entre 15 et 20 nœuds, c’est-à-dire exactement la tranche de vent qui nous permet d’exploiter au mieux toute la puissance de notre Bieker 53. »


Retrouvez tous les résultats ici


Par la rédaction
Source : M.Turcat