jeudi 13 juin 2019

Armel Le Cléac'h, 7ème à Roscoff sur La Solitaire : "Je grapille des places au général"

Hier mercredi à 17h50, Armel Le Cléac’h s’est emparé de la 7e place de la deuxième étape de la Solitaire Urgo Le Figaro. Le skipper de Banque Populaire gagne huit places au classement général et pointe 3e (avant jury), à 2 heures et 34 minutes du leader Yoann Richomme et seulement 11 minutes de son dauphin Pierre Leboucher. Place à un repos bien mérité avant de s’élancer dimanche prochain pour une troisième étape au départ et à l’arrivée de Roscoff.



 
Crédit : A Courcoux


Armel Le Cléac'h : "On se croyait au mois de novembre !"

« Contrairement à la première étape où il a fallu se retrousser les manches pour revenir de très loin, j’ai d’emblée retrouvé des bonnes sensations au départ de Kinsale. J’ai été bien en phase avec le bateau, la vitesse, la stratégie. Le début de course s’est bien passé, je voulais être tout de suite aux avant-postes et cela a été le cas. 

Je suis passé en tête à Bishop Rock (pointe Sud-Ouest de l’Angleterre), au coude-à-coude avec Yoann Richomme et Morgan Lagravière. La portion le long des côtes anglaises, jusqu’à la marque Needles Fairway (Ile de Wight), a été un peu chaude avec un vent de Nord de 30-35 nœuds, la pluie, le froid... On se croyait au mois de novembre ! 

Une fois cette marque franchie, j’ai choisi comme la plupart des concurrents de passer à l’Ouest du DST des Casquets. Mais le vent a été plus favorable à ceux qui sont partis dans l’Est, à commencer par Adrien Hardy, le vainqueur de cette deuxième étape. »

"J’ai fait deux, trois petites bêtises"

« J’ai manqué de clairvoyance sur la fin, lors du dernier bord vers Portsall. J’ai fait deux, trois petites bêtises et n’ai pas été assez opportuniste. Dans ces cas-là, les milles perdus coûtent triple car le courant se renverse. J’ai à nouveau perdu des places entre Portsall et l’arrivée. Mais le bilan est positif avec cette arrivée en 7e position. »

"Ca tire sur les organismes"

« L’étape a été assez longue et variée. On a eu de tout : de la pétole, du vent fort, du près, du portant… ça tire sur les organismes. C’est intéressant car j’ai constamment été au contact d’autres concurrents très compétents. C’est positif d’avoir des lièvres et de pouvoir se jauger en vitesse. »

"Je grappille des places au classement Général"

« Grâce à mon résultat sur cette deuxième étape, je grappille des places au classement Général. Yoann Richomme fait un quasi sans faute. S’il continue à naviguer comme ça, il sera très dur à aller chercher. Les écarts avec ceux de derrière sont faibles. Nous ne sommes qu’à mi parcours, il reste deux étapes et il peut encore se passer beaucoup de choses. »


Source : D Gallais