mercredi 24 juillet 2019

16 Figaro sur la Douarnenez Solo Gijón, Schwartz, Quiroga, Laperche lorgnent sur le titre de Champion de France

Seize, c’est le nombre de solitaires qui ont répondu à l’appel de Douarnenez Courses pour le nouveau format d’épreuve après la décision de renoncer à rallier à Horta. Parmi eux, plusieurs prétendants au titre de Champion de France, comme Benjamin Schwartz ou Pierre Quiroga, et un fort contingent de navigateurs venus avant tout pour engranger de l’expérience.




Credit : P.Bouras/Emile Henry Rave


De la baie de Douarnenez aux falaises des Asturies en passant par la pointe sud-ouest de l’Irlande, le terrain de jeu est vaste. Chacune de ces deux étapes, d’un peu plus de 750 milles chacune, va permettre aux navigateurs solitaires d’explorer toutes les potentialités du Figaro Bénéteau 3.


En lice pour le titre de Champion de France

Ils seront plusieurs à se battre pour le titre de Champion de France, dans cette épreuve à coefficient quatre, le deuxième du championnat après la Solitaire du Figaro (coefficient 6). Autant dire que les résultats risquent de peser lourds dans la balance au moment des comptes finaux.

En premier lieu, Benjamin Schwartz (Action contre la Faim) peut envisager d’être titré pour sa première année dans le circuit Figaro, ce qui serait inédit.

Ils seront plusieurs à vouloir contrecarrer ses ambitions tels les deux skippers Macif, Pierre Quiroga et Martin Le Pape, le tandem Bretagne CMB composé de Tom Laperche et Loïs Berrehar sans oublier les têtes d’affiche du circuit que sont Xavier Macaire (Groupe SNEF), toujours très à l’aise au grand large, Justine Mettraux (TeamWork), Alan Roberts (Seacat Services) ou Tanguy Le Turquais (Quéguiner – Kayak). Pierre Leboucher (Guyot Environnement), dernier inscrit, aura à cœur de démontrer que le passage de l’olympisme à la course au large peut offrir de belles perspectives.


A la découverte 

Pour d’autres, la Douarnenez Course Solo Gijon sera l’occasion de prendre confiance au large tout en se familiarisant avec le Figaro Bénéteau 3. Erwan Le Draoulec (Emile Henry), brillant vainqueur de la Mini-Transat en 2017, retardé dans sa préparation d’avant-saison par une luxation de l’épaule, voudra démontrer que son talent est intact, quand d’autres viennent sans autre ambition que de prendre leurs marques.

Ce sera le cas de Gaston Morvan, de Stan Thuret (Everial), Cécile Laguette ou bien des deux skippers Klaxoon, coachés par Marc Guillemot, Cassandre Blandin et Mathieu Damerval.

Source : DZ Courses