lundi 29 juillet 2019

La Transgascogne s'élancera mercredi, départ repoussé pour les Ministes en raison de la météo

Initialement prévu ce mardi à 13h02, le départ de la 17e édition de la Transgascogne sera finalement donné mercredi 31 juillet à 11 heures. En cause : la petite dépression Wolfgang présente sur le proche Atlantique qui se creuse actuellement en se dirigeant vers la pointe de la Bretagne. La direction de course a décidé de réduire légèrement le parcours de la première étape afin de garantir une escale d’a minima 24 heures pour l’ensemble des 72 concurrents. 


Crédit : Ch Breschi

270 milles à parcourir

Au lieu de faire le crochet par le phare des Birvideaux, situé entre la presqu’île de Quiberon et Belle-Ile, les 60 solitaires et les six duos de la Transgascogne rallieront Les Sables d’Olonne et Laredo, via l’île d’Yeu et la bouée SN-1 positionnée à la sortie de l’estuaire de la Loire, pour un total de 270 milles à parcourir contre 320 au départ.


"La situation est prévue de s’apaiser dès demain"

« La dépression, petite mais active, va finalement davantage secouer la Bretagne que les Pays de Loire, mais occasionner, malgré tout, des vents jusqu’à 35-40 nœuds au large des côtes vendéennes en début de soirée et dans la nuit prochaine. 

La situation est prévue de s’apaiser dès demain mais la mer restera formée, avec trois mètres de houle, et des rafales jusqu’à 27 nœuds. Il a donc semblé plus raisonnable de décaler le coup d’envoi de cette première étape à mercredi matin », explique Denis Hugues, le Directeur de course de la Transgascogne.

Les derniers routages de la Transgascogne laissent envisager une arrivée des leaders le vendredi 2 août, entre 6 et 9 heures, puis le lendemain, dans le même créneau, pour les bateaux fermant la marche.

Par la rédaction
Source : L.Lunven