lundi 12 août 2019

Loïs Berrehar toujours solide leader de la Douarnenez Gijon, direction le Fastnet

La flotte de la Douarnenez Gijon progresse toujours bâbord amure en direction du phare du Fastnet. Mais le passage de front, la nuit dernière, a obligé les solitaires à tirer des bords pour se recadrer sur la route. Virements de bord, matossage et choix tactiques n’ont rien changé à la donne : les deux skippers Bretagne CMB continuent de mener la danse.


Crédit : F Van Malleghem



Petits déboires

S’il n’est pas évident de tenir le rythme infernal des leaders, le gros des troupes arrive à maintenir un écart d’une dizaine de milles environ, même si quelques concurrents ont perdu gros. Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) a relaté par VHF ses déboires : sa quille s’était prise dans une palangre dont il a eu le plus grand mal à se défaire. Tanguy Le Turquais (Quéguiner Kayak) a dû, quant à lui, se débarrasser d’une bâche plastique.

Profiter de la pause

Cette journée de lundi aura été l’occasion pour les marins de recharger leurs batteries. Ils auront d’autant plus besoin d’être en forme que le menu des jours à venir risque d’être copieux. Dès demain après-midi, quand les solitaires aborderont les parages du Fastnet, le vent devrait s’installer au sud à sud-est de 28 à 33 nœuds. Ce front devrait accompagner la descente tout au long de la mer celtique et de la mer d’Iroise avant de s’établir à l’ouest aux alentours de 20 nœuds mercredi. De quoi s’offrir une ultime cavalcade sous spi pour clôturer en beauté ce qui aura été la plus longue étape de la saison Figaro.

Classement à 17h (TU+2):

1 Loïs Berrehar (Bretagne CMB Performance) à 429,3 milles de l’arrivée
2 Tom Laperche (Bretagne CMB Espoir) à 1,0 mille
3 Martin Le Pape (Skipper Macif 2017) à 3,0 milles
4 Tanguy Le Turquais (Quéguiner Kayak) à 3,5 milles
5 Benjamin Schwartz (Action contre la Faim) à 4,4 milles

Source : L Lunven