dimanche 8 septembre 2019

Changement de parcours sur le Tour de Bretagne, direction Plymouth avant de plonger sur Brest - Figaro

Les conditions météo s’annoncent musclées en mer d’Irlande demain. La direction de course a donc décidé de réduire le parcours de cette 2e étape entre Saint-Malo et Brest. Les 37 duos du Tour de Bretagne à Voile iront enrouler Hans Deep, une marque de parcours à 10 milles au large Plymouth, avant de plonger vers le chenal du Four et le goulet de Brest : ces 257 milles vont d’abord se négocier dans des airs très légers avant l’arrivée d’un flux de secteur sud-ouest puis nord-ouest soutenu. Les premiers concurrents sont attendus sur la ligne d’arrivée en soirée, lundi.


Crédit : P Contin



Ils n’iront finalement pas à Wolf Rock, mais la flotte du Tour de Bretagne à la Voile fera bel et bien la grande course promise de cette édition 2019, avec une nuit en mer, et au large.

Au regard des 25 à 30 nœuds fichiers annoncés à partir de lundi après-midi en Manche, la direction de course a choisi d’envoyer les coureurs au large à Plymouth plutôt qu’à la pointe occidentale de l’Angleterre, plus exposée.

Jean Coadou, directeur de course du Tour de Bretagne à la Voile : « Un front est attendu en Manche lundi avec 25 à 30 nœuds fichiers, en général, il y a plus en mer, et une mer formée. Nous avons donc opté pour ce parcours n°4 (l’un des tracés prévu dans les instructions de course, ndlr). Ce soir, ils ne vont pas avoir beaucoup de vent. Ils risquent d’être très ralentis au nord de Bréhat et, en fin de nuit, le sud-ouest va commencer à rentrer. Ils devraient être en approche d’Hands Deep au passage du front avec la bascule du vent au nord-ouest à négocier. »

De la pétole pour commencer, du reaching (allure portante, technique) pour la montée en Manche, l’arrivée du front froid et du prés dans des conditions musclées pour rallier Hands Deep, puis une « descente » au portant, rapide, virile, humide et, enfin, à la tombée de la nuit lundi, le passage du chenal du Four…

Cette étape d’une trentaine d’heures dans des conditions très contrastées s’annonce riche techniquement et tactiquement.

Les concurrents quitteront le port de Saint-Malo à 14h45, l’écluse libèrera les 37 Figaro 3 à 15h20, pour un coup d’envoi prévu à l’extérieur du chenal à 18h.

Source : Kaori