jeudi 24 octobre 2019

Un troisième homme embarque sur les quatre Ultim lors de la Brest Atlantiques : "Il va faire partie de notre intimité"

Brest Atlantiques s'élancera le dimanche 3 novembre à Brest. Une course en Ultim en double mais avec trois hommes à bord. La mission de ce troisième homme, appelé media man ? Raconter et illustrer avec des photos et des vidéos ce qui se passe à bord à l'occasion de cette aventure qui va durer entre trois et quatre semaines.


Crédit : E Stichelbaut

La présence d’un troisième homme à bord va-t-il changer la course ?

« Pendant trois semaines, Martin Keruzoré va faire partie de notre vie et son sourire, son regard, son attitude vont compter. Il peut préparer les repas ou nettoyer le bateau. Il a le droit de nous parler et d’améliorer notre quotidien. Il peut faire beaucoup de choses tant que ce n’est pas lié à la performance du bateau ».

Thomas Coville et Jean-Luc Nélias n’ont pas « casté » Martin Kéruzoré par hasard. La personnalité de Martin a rapidement convaincu le duo. Son enthousiasme, son expertise et sa résistance aux conditions de navigations en Ultim ont su lever les réticences de Jean-Luc Nélias sur la présence d’un « témoin » de leur vie à bord en duo.


Thomas Coville : "On attend de lui un regard neuf"

« Pour accepter de naviguer en Ultim, il ne faut pas avoir froid aux yeux. Martin a l’enthousiasme de cette nouvelle génération qui m’inspire tellement » confie le skipper. « Comme il est jeune, il s’adapte et s’intègre facilement. 

Ce garçon a des compétences uniques et une forte personnalité. Il a un caractère espiègle, de l’humour et pas d’état d’âme. Il va être un des éléments clés de cette course. On attend de lui un regard neuf, style poil à gratter. Il va faire partie de notre intimité. Mais attention, ce n’est pas le loft ».

Source : A Bourgeois