vendredi 1 novembre 2019

Départ reporté de la Brest Atlantiques, un nouveau créneau mardi, Charles Caudrelier : "jusqu'à 10 mètres de houle"

La décision a été annoncée hier midi. Le départ de la Brest Atlantiques, initialement prévu le dimanche 3 novembre à 13h02, est reporté. En effet, dimanche au large de la cité finistérienne, les derniers fichiers météorologiques prédisent des vents de plus 40 nœuds et surtout une mer très forte.  En bref, un temps à ne pas mettre quatre maxis-multicoques dehors : "Les prévisions commencent à converger et malheureusement le scénario d'une forte tempête automnale se précise. Je sais que cela peut paraître parfois difficile à comprendre mais notre problème principal n'est pas tant le vent que la mer," explique Charles Caudrelier. 


Crédit : Y Riou



"J'ai fait plusieurs fois le tour du monde et je n'ai jamais rencontré des conditions aussi dures que dans le golfe de Gascogne. Avec la remontée du plateau continental cela lève une mer croisée et mauvaise. Pour ce week-end, au passage de la dépression, qui est très creuse, nous avons des estimations jusqu'à 10 mètres de houle. Si on ajoute à ça la proximité de la côte et le trafic maritime, les conditions ne sont vraiment pas réunies pour lancer un départ de course," conclut le skipper de Gitana 17.

Dès à présent, les organisateurs de la Brest Atlantiques et Jacques Caraës, le directeur de course, étudient les situations et scrutent les fichiers pour trouver un nouveau créneau de départ le plus rapidement possible. Une fenêtre semble s'ouvrir mardi 5 novembre, mais la météo n'étant pas une science exacte, il faudra patienter encore quelques heures le temps que les modèles météos s'accordent.

Source : Gitana Team