mercredi 12 novembre 2014

Route du Rhum / Tous les Ultimes sont à quai à Pointe-à-Pitre, les skippers refont la course (ITW)

Ils sont tous là ! Les sept Ultimes de la Route du Rhum en course (Sodebo Ultim' ayant abandonné la première nuit) sont arrivés en Guadeloupe. Derrière le trio Peyron - Guichard - Josse, Lionel Lemonchois, Sidney Gavignet, Francis Joyon et Yann Eliès, dans l'ordre, ont touché terre. Les quatre skippers reviennent sur leurs courses. 


Lionel Lemonchois, 4e de la Route du Rhum.
Credit : M Mochet


Lionel Lemonchois, 4e (Prince de Bretagne) : "L’impression d’avoir été bien dans le match"
« Ca a été un belle bagarre, du début à la fin. Evidemment, je suis un peu déçu de finir quatrième parce que je visais le podium, mais j’ai quand même l’impression d’avoir été bien dans le match. Après les Açores, je croyais encore à la deuxième place mais en me décalant un peu au nord pour trouver des vents qui devaient être plus favorables, je suis tombé sur une tempête tropicale en formation. 

Les premiers se sont échappés et les autres sont revenus. Moi qui visais le podium, je me suis vu finir sixième. L’horreur, vraiment l’horreur.  J’aurais sans doute dû jouer davantage le jeu du marquage. Peut-être que j’ai été trop ambitieux mais je pense vraiment que Yann (Guichard, Spindrift 2) était rattrapable, à l’inverse de Loïck (Peyron, Solo Maxi Banque Populaire VII). 

Niveau pépins, j’ai connu un problème de centrale. La veille déjà, j’étais tombé en rade de pilote automatique. Il avait fallu que je m’arrête pour le changer. Je n’avais plus rien. L’électronicien m’a guidé par téléphone. 

Le bateau arrive en très bon état. Je suis vraiment content de lui. Il aurait mérité mieux qu’une quatrième place.  »


Sidney Gavignet, 5e de la Route du Rhum.
Crédit : M Lloyd

Sidney Gavignet, 5e (Oman Sail) : "L’objectif est rempli et bien rempli"
« La mission est remplie ! Le bateau a tenu bon pendant toute la traversée, et n’a d’ailleurs subi aucune avarie, il était extrêmement bien préparé grâce à toute l’équipe technique d’Oman Sail. L’objectif principal qui était de rejoindre Pointe à Pitre est rempli et bien rempli, même si j’ai fait des erreurs sur la dernière partie. Je suis même arrivé la même nuit que Prince de Bretagne, qui fait 10 pieds de plus que Musandam-Oman Sail, et qu’Edmond de Rothschild, autre multi de 70 pieds qui a été largement modifié pour cette course. »


Francis Joyon, 6e de la Route du Rhum.
Credit : A.Courcoux

Francis Joyon, 6e (IDEC) : "Le bateau était difficilement barrable"
« Dès le départ, j'ai posé un gros truc lourd sur l'écran de mon ordinateur : l'écran a complètement explosé, inutilisable. J'avais un ordinateur de rechange mais il y avait un bug énorme…il s'éteignait toutes les deux minutes. J'avais droit à deux minutes de vision de carto, je ne pouvais pas poser un waypoint, c'était galère. J'avais quand même un GPS portable, donc, pas de difficulté majeure pour se situer. 

J'ai fait un come back au large du Portugal mais je l'ai payé cher parce que j'ai tapé mon safran central. Le temps que je m'en rende compte, mes drosses de direction de barre s'étaient déréglées. Au matin, mon bateau était devenu difficilement barrable.

Je pensais faire un podium, donc je ne suis pas particulièrement satisfait : mais c'est le sport, il faut accepter les contrariétés. Par contre, je suis content d'être allé au bout du truc. J'aurais été triste de devoir m'arrêter. Même en allant moins vite que j'aurai dû, j'ai tenté ma chance et je suis allé jusqu'au bout. »


Yann  Eliès, 7e de la Route du Rhum.
Credit : A.Courcoux

Yann Eliès, 7e (Paprec Recyclage) : "Je n'ai jamais été aussi rapide sur l'eau"
« Ce fut une super bonne transat, je n'ai jamais été aussi rapide sur l'eau, avec pas mal d'engagement, pas mal d'ennuis aussi, mais au final je ne retiendrais que les bons moments : quand tu es à 30-35 nœuds, le bateau sur les foils et que ça fume de partout ! C'est pour ces moments que tu fais la Route du Rhum, surtout en multicoque. La mission est remplie, le bateau est là, je n'ai pas chaviré. Je n'étais pas loin d'accrocher le vieux briscard, Francis Joyon, ce qui aurait été la cerise sur le gâteau, mais il mérite cette place. 

Les deux premiers jours c'était dur, il ne fallait pas que ca dure une journée de plus, parce que je ne pouvais plus. 

 J'aimerais bien revenir avec un beau bateau, bien préparé, dans de bonnes conditions.  »

Arrivées des Ultimes de la Route du Rhum 2014 :
1-Loïck Peyron (Maxi Solo Banque Populaire VII) : 7j 15h 08’ 32
2-Yann Guichard (Spindrift 2): 8j 05h 18’ 46
3-Sébastien Josse (Edmond de Rothschild) : 8j 14h 47’ 09
4-Lionel Lemonchois (Prince de Bretagne) : 8j 17h 44’ 50
5-Sidney Gavignet (Musandam-Oman Sail) : 8j 19h 15’ 24
6-Francis Joyon (IDEC Sport) : 9j 4h 42mn 4sec
7-Yann Eliès (Paprec Recyclage) : 9 j 5 h 48' 15

Retour sur l'arrivée victorieuse de Loick Peyron 

http://www.scanvoile.com/2014/11/la-route-du-rhum-victoire-triomphale.html

Par la rédaction
Sources : Rivacom - S.Nadin - ScanVoile

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?