samedi 13 juin 2015

La Solitaire / Sébastien Simon épatant de maîtrise s'impose à Concarneau, Yann Eliès leader au général (ITW)

Hier à 21h45, Sébastien Simon a franchi en vainqueur la ligne d’arrivée de la deuxième étape de la 46ème édition de La Solitaire du Figaro à Concarneau. Le skipper Bretagne – Crédit Mutuel Espoir, qui s’était installé aux commandes de la flotte la veille, aura donc réussi à conserver son rang jusqu’au bout, résistant notamment à la pression de Xavier Macaire ou Yann Eliès. Du haut des ses 25 ans et pour sa deuxième participation à l’épreuve, le jeune marin a donc frappé un grand coup ! Yann Eliès prend la tête au classement général. Réactions.


Credit : A.Pilpré

Xavier Macaire (Skipper Hérault) et Yann Eliès (Groupe Quéguiner-Leucémie Espoir) terminent respectivement deuxième et troisième de l'étape, à 6 minutes 36 secondes et 8 minutes 15 secondes du premier.

Dans l’histoire de la course, Sébastien Simon compte, avec Laurent Bourgnon et Franck Cammas, parmi les plus jeunes à remporter une étape de La Solitaire.


Sébastien, quel sentiment domine après cette éclatante victoire ?
« Je suis super content. En franchissant la ligne d’arrivée, j’ai explosé de joie. Cependant, je ne réalise pas trop, je crois. Si on m’avait dit que j’allais gagner au départ, je n’y aurais pas cru, c’est sûr. C’est génial, tout simplement génial. Et je suis d’autant plus content que je m’impose en Bretagne. C’est un joli cadeau pour mes partenaires. »


Comment avez-vous fait le « break » ?
« Nous nous sommes retrouvés dans une molle, avec le centre d’une dépression à contourner. Certains sont partis à terre et ont été sanctionnés durement en se retrouvant relégués derrière avec pas mal de retard. D’autres, sont partis plus au large. Moi, j’étais dans ce paquet là, et j’ai réussi à me faufiler dans un trou de souris sans que personne ne me voie. Ensuite, les choses se sont enchaînées presque parfaitement. 

J’ai toujours été bien inspiré, que ce soit dans ma stratégie par rapport aux autres ou dans ma stratégie par rapport aux oscillations du vent. Dès que je déclenchais un empannage, il s’avérait que ça payait. Sans doute qu’à un moment donné, j’ai eu un peu de chance, mais j’ai vraiment bien réussi à faire marcher le bateau. Le plus dur, pour finir, c’était de réussir à contrôler mes poursuivants directs jusqu’à l’arrivée, de ne pas me faire doubler. »


Vous aviez une grosse pression ?
« Au début, j’étais content d’être premier. Dans un deuxième temps, je me suis rendu compte que ça allait être chaud de gérer jusqu’au bout avec des Eliès ou Macaire à mes trousses. J’avais cependant une belle avance de 1,5 ou 1,7 mille. Je me suis attelé à la conserver au maximum. Parfois ça revenait par derrière et parfois ça repartait par devant. Au final, ça s’équilibrait toujours. J’avoue que j’ai passé beaucoup de temps à regarder l’AIS, même si j’avais conscience qu’il ne fallait pas trop que je m’énerve dessus. »


Une victoire d’étape pour une deuxième participation à la Solitaire, c’est quelque chose…
« Je suis le premier surpris. Je sais que certains, comme Thierry Chabagny (le vainqueur de la première étape, ndlr), ont mis 14 ans pour réussir à en gagner une. Moi, c’est arrivé tout de suite ou presque. C’est vraiment super. Maintenant, on verra si j’arrive à refaire aussi bien. Ma saison se passe bien depuis le début. Je veux continuer sur ma lancée… sans me mettre la pression pour autant ».


Yann Eliès, leader au général à mi-parcours : "Ca va se jouer à la minute"


Troisième à franchir la ligne d’arrivée de la deuxième étape de la Solitaire du Figaro, au terme d’un duel de toute beauté avec Xavier Macaire, Yann Eliès s’empare des commandes du classement général pour avoir franchi la ligne d’arrivée avec moins de deux minutes de retard sur son prédécesseur.

"Bravo ! Tu te demandais si c’était faisable, et tu l’as fait, avec la manière en plus. Tu as trouvé un bon petit trou de souris, et tu nous a mis minables ! Tu m’as impressionné. J’étais persuadé que l’on allait te fondre dessus et pas moyen. Pas un mille ! "


Yann, vous êtes premier du classement général. La course est loin d’être terminée, mais est-ce que vous pensez déjà au triplé ?
«Il est encore trop tôt pour y penser. Je suis premier pour quatre petites minutes seulement. Ca donne une idée de l’intensité qu’il va y avoir sur les deux dernières étapes. Ca va se jouer à la minute. Il va falloir se battre seconde par seconde. A la fin, je repensais à Armel le Cléac’h, vainqueur pour treize secondes d’avance sur Alain Gautier, et je me disais que toutes les secondes allaient compter pour nous aussi. Ca va être super serré.»


La troisième étape va arriver vite. Comment vous sentez-vous physiquement ?
«Ca ne va pas être facile de repartir aussi vite, mais nous ne sommes pas trop claqués. Dès que les conditions n’étaient pas trop compliquées, au portant, on essayait de dormir, car on savait que la troisième étape repartirait rapidement.»

Le départ de la troisième étape entre La Cornouaille et Torbay sera donné demain dimanche à 16 heures devant Concarneau, Les marins n’auront donc que très peu de temps pour récupérer et préparer leur navigation avant de rejoindre la station balnéaire du Sud de l’Angleterre.


Credit : A.Courcoux



Classement étape 2 à Concarneau
1 BRETAGNE – CRÉDIT MUTUEL ESPOIR Sébastien Simon - Arrivé à 21:45:21
2 SKIPPER HERAULT Xavier Macaire - Arrivé à 21:51:57
3 GROUPE QUEGUINER - LEUCEMIE ESPOIR Yann Elies - Arrivé à 21:53:36
4 ROCKFISH / RED Henry Bomby - Arrivé à 22:00:00
5 GUYOT Environnement Vincent Biarnes - Arrivé à 22:04:05
6 GROUPE FIVA Alexis Loison - Arrivé à 22:06:01
7 QUALICONFORT - THE BEAUTIFUL WATCH Gildas Mahé - Arrivé à 22:10:15
8 SKIPPER MACIF 2015 Charlie Dalin - Arrivé à 22:12:06
9 SAFRAN - GUY COTTEN Gwenolé Gahinet - Arrivé à 22:14:33
10 MAGMA STRUCTURES Alan Roberts - Arrivé à 22:16:28
11 MAITRE COQ Jérémie Beyou - Arrivé à 22:16:48


Classement général après deux étapes
1 GROUPE QUEGUINER - LEUCEMIE ESPOIR Yann Elies
2 SKIPPER HERAULT Xavier Macaire à 04m 23s
3 GROUPE FIVA Alexis Loison à 13m 59s
4 SKIPPER MACIF 2015 Charlie Dalin à 21m 53s
5 MAITRE COQ Jérémie Beyou à 41m 29s
6 SAFRAN - GUY COTTEN Gwenolé Gahinet à 46m 48s
7 CERCLE VERT Gildas Morvan à 1h 10m 59s
8 GEDIMAT Thierry Chabagny à 1h 16m 10s
9 GUYOT Environnement Vincent Biarnes à 1h 50m 50s
10 SKIPPER MACIF 2014 Yoann Richomme à 2h17m 48s

Par la rédaction
Sources : Rivacom - ScanVoile

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?