samedi 26 septembre 2015

IMOCA / PRB, premier du Trophée Azimut, devant Maitre CoQ : "Cela ne s’est pas joué à grand chose"

A 10h11 ce matin, PRB, bien installé en tête de flotte du Trophée Azimut, a coupé la ligne d’arrivée le premier, après un peu plus de 17 heures de course. Vincent Riou et Sébastien Col, pourtant partis en retrait, n’ont pas manqué de donner toute la mesure de leur monocoque. Bien inspirés et toujours crédités d’une bonne vitesse, les deux hommes s’imposent devant les compères de Maître CoQ et de SMA. Banque Populaire VIII est arrivé dix minutes après le vainqueur.


Credit : Ch.Favreau / Defi Azimut

Moins de 7 mn séparent les trois bateaux qui se partagent le podium. Derrière, la bataille n'en faisait pas moins rage entre Quéguiner-Leucémie Espoir et Banque Poulaire VIII, le premier des derniers de la classe IMOCA, au coude à coude aux abords de la ligne. Un envoi tardif du gennaker à bord du bateau mené par Yann Eliès et Daniel Souben a permis à Armel Le Cléac'h et Erwan Tabarly de se faufiler devant. Banque Populaire VIII, premier "foiler" de cette édition 2015 termine en 4è position.


Vincent Riou, vainqueur : "Cela ne s’est pas joué à grand chose"
« Cette course, un peu mal partie, s’est plutôt bien finie. C’était intense et sympa avec des coups à jouer qui nous ont permis de revenir, puisque à Pen Men, nous étions bons derniers. On a eu une régate de courte durée avec plusieurs sections de parcours et plein de changements de voiles, plein d’allures différentes, plein de choix tactiques. Mais l’énorme avantage reste que cela nous apprend à vraiment bien maîtriser notre machine. Nous sommes restés tous bien ensemble et cela ne s’est pas joué à grand chose entre les différentes générations de bateaux. »


Jérémie Beyou, 2e : « De bon augure ! »
« C’est un bilan positif pour nous. On savait qu’on était dans le coup avant de venir. Cela se confirme. Avec Philippe (Legros), on arrive à trouver du plaisir dans la performance, le bateau est au point. De bon augure pour la Transat Jacques Vabre !  »


Armel Le Cléac’h, 4e : « Très enrichissant »
« C’était sympa. On a eu des conditions assez variées, pas beaucoup de vent pour partir, puis il est rentré comme prévu. Un parcours complet, avec du portant, du près, du vent de travers. Il y en avait pour tous les goûts. On continue de prendre nos repères à bord avec Erwan (Tabarly). On a vu que par moments on est moins à l’aise, et d’autres beaucoup plus à l’aise. C’était très enrichissant de naviguer face aux autres. »


Yann Eliès, 5e : "Encore quelques erreurs de jeunesse"
« Pour nous, c’est un peu mitigé à l’arrivée puisqu’on s’est fait doubler par Banque Populaire VIII juste avant la ligne. On y a cru… et finalement, ils ont réussi à nous passer ! Mais c’était une très navigation. Il y a eu une énorme bagarre entre les cinq, voire six bateaux sur les trois-quarts de la course. On a navigué à vue, on a pu s’étalonner, se jauger dans des conditions de rêve. On sent qu’on n’est pas loin des premiers, même si on fait encore quelques erreurs de jeunesse. »


 

Crédit : E Allaire


Arrivée du Trophée Azimut :
1 PRB : Vincent Riou / Sébastien Col à 10h11mn15s
2 Maître CoQ : Jérémie Beyou / Philippe Legros à 10h14mn04s
3 SMA : Paul Meilhat / Michel Desjoyeaux à 10h17mn59s
4 Banque Populaire VIII : Armel Le Cléac’h / Erwan Tabarly à 10h21mn44s
5 Queguiner Leucémie Espoir : Yann Eliès / Daniel Souben à 10h23mn04s
6 Edmond de Rotschild : Sébastien Josse / Charles Caudrelier à 140h48mn28s
7 Le Souffle du Nord : Thomas Ruyant / Adrien Hardy à 11h00mn53s
8 StMichel-Virbac : Jean-Pierre Dick / Fabien Delahaye à 11h08mn58s
9 Initiatives Coeur : Tanguy de Lamotte / Samantha Davies à 11h10mn16s
10 Newrest Matmut : Fabrice Amedeo / Eric Peron à 11h22mn02s
11 Bureau Vallée : Louis Burton / Romain Attanasio à 12h39mn49s




Vous conseille : IMOCA / Douze monocoques sur le pont à Lorient au Défi Azimut, c'est parti pour 190 milles

http://www.scanvoile.com/2015/09/imoca-douze-monocoques-sur-le-pont.html


Par la rédaction
Source : Defi Azimut

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?