samedi 31 octobre 2015

Flash / Avarie de safran pour Initiatives-Coeur, Sam Davies et Tanguy de Lamotte tentent de réparer

Dans la nuit de jeudi à vendredi, alors qu'ils naviguaient en tribord amures dans une mer très forte, le safran tribord d'Initiatives-Coeur a été violemment heurté par une vague, et les efforts engendrés ont provoqué une avarie au niveau de sa fixation sur le bateau. Sam Davies et Tanguy de Lamotte mettent tout en oeuvre pour réparer.


Credit : Initiatives Coeur


Sam Davies et Tanguy de Lamotte devaient absolument réparer avant de pouvoir empanner. Ils ont donc attendu des conditions plus clémentes et ont ralenti la cadence dans la nuit de vendredi à samedi, leur permettant d'effectuer avec succès une réparation leur ayant permis d'empanner et de faire route au Sud.

Mais ce matin, ils ont constaté une fissure au niveau du tableau arrière, là où est reprise la tablette qui supporte le système de safran.

Bien décidés à poursuivre leur course et à conserver la quatrième place qu'ils occupent ce matin, ils mettent tout en oeuvre pour réussir à réparer et retrouver tout le potentiel du bateau.




Les mots de Tanguy de Lamotte
« On est un peu ralenti mais sur le bon bord. Notre avarie a commencé avant hier. On a voulu descendre le safran, on a pris une vague et ça l’a abimé, c’était avant l’empannage. Hier soir, nous avons choisi notre moment pour descendre le safran afin qu’il bouge le moins possible. Il n’était pas complétement descendu, il a pris une vague sur le côté et ça abimé la partie haute du maintien. On a renvoyé le grand gennaker, on a bien avancé dans la nuit. Ce matin j’étais à la barre, il y a eu une trop grosse sollicitation du safran, ça arraché une sorte de tablette horizontale. Nous sommes en train de faire deux systèmes de collage, pour stabiliser tout ça et savoir si nous pouvons continuer. Nous faisons de la résine et du ponçage. On s’affaire pour continuer la route et que ça tienne jusqu’au Cap Vert. »


Par la rédaction
Source : Frette Communication

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?