jeudi 12 novembre 2015

Jacques Vabre / Ciela Village et Le Souffle du Nord à bon port, Itajaï se remplit, belle bagarre en Class40

Avec l’arrivée la nuit dernière du deuxième Multi50 Ciela Village, puis de l'IMOCA Le Souffle du Nord à la mi-journée, le port d’Itajaí commence à se remplir ! Attendu Initiatives Cœur en soirée. À suivre demain vendredi, le rush des quatre derniers IMOCA encore en course et ce week-end, l’arrivée d'Arkema, le troisième Multi50. Il faudra ensuite patienter jusqu’au milieu de la semaine prochaine pour connaître qui des duellistes en tête de la flotte des Class40 franchira le premier la ligne.


Credit : JM Liot


Fatigués, mais ravis. Surtout lorsque cette transat est la plus longue de toute ! 5 400 milles en ligne droite, en plus avec des conditions météorologiques toniques, variées, inhabituelles, parfois aléatoires.


MULTI50 : Première pour Ciela Village, et deuxième place à l'arrivée !
Après les vainqueurs, ce sont leurs poursuivants qui se sont présentés devant le port brésilien. Le deuxième Multi50 Ciela Village en a fini en milieu de nuit toujours avec une brise qui s’essoufflait en arrivant sur les côtes brésiliennes : le duo avait finalement rattrapé une partie de son retard accumulé lors de son escale technique au Cap-Vert.

Thierry Bouchard : « On a été prudent, on a accéléré quand c’était possible. Pour une première, nous nous en sommes pas trop mal sortis. Nous sommes contents de nous, même si on pouvait espérer à un moment donné faire mieux. Au final, nous sommes satisfaits d’être repartis du Cap-Vert et d’arriver jusqu’ici. Pour nous, c’était un beau challenge ! »


IMOCA : Le Souffle du Nord, beau 4e !
Puis ce matin brésilien a vu apparaître le quatrième monocoque IMOCA, mené par les jeunes Thomas Ruyant et Adrien Hardy (Le Souffle du Nord) qui concluaient un fort beau parcours après un duel plein de rebondissements avec Initiatives Cœur.

Thomas Ruyant, skipper de Le Souffle du Nord (IMOCA) : « On est heureux ! Cela fait 36 heures qu’on s’arrache. Couper la ligne, ça fait du bien. Déjà, on est très fiers d’arriver, en plus avec une belle place ! Et puis c’était un beau match avec Initiatives Cœur, jusqu’à la fin. 

Cela me donne une bonne idée de la marche qu’il reste à franchir pour arriver à ce niveau. Parce qu’il y a les bateaux, mais il y a surtout des marins. Ça m’a donné confiance : je suis plus serein parce que je sais que j’ai un bateau solide. »

Adrien Hardy, co-équipier de Le Souffle du Nord (IMOCA) : « Je suis évidemment ravi : notre objectif était d’abord de traverser et de finir dans les dix premiers. Le contrat est rempli ! On a été plutôt devant avec de belles trajectoires, même si nous avions un petit déficit de vitesse à certains moments. Et puis on ne savait pas trop jusqu’où il était possible de tirer sur la machine dans les vagues : ça nous a impressionné ces chocs et ces bruits. C’était un beau voyage ! »

Tanguy de Lamotte et Samantha Davies sont attendus dans la nuit pour le gain de la cinquième place en catégorie IMOCA, puis les quatre suivants devraient apercevoir les côtes brésiliennes dès demain avec MACSF en pôle position.


La ligne est encore loin
Et pour le troisième Multi50 Arkema, après une escale à Salvador de Bahia, la ligne d’arrivée est encore loin (800 milles) tandis que les leaders de la Class40 (Le Conservateur et V and B) se livrent un duel serré entre Fernando de Noronha et Recife. 15 milles d'écart ce soir et 1 600 milles pour se départager !



Par la rédaction
Source : S.Gueho

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?