jeudi 3 décembre 2015

IMOCA / Une nouvelle génération de plans porteurs viendra équiper Banque Populaire VIII en 2016

Point de trêve hivernale pour le Team Banque Populaire. Le chapitre d’une belle deuxième place d’Armel le Cléac’h dans la Transat Jacques Vabre à peine clôturé, l'équipe a déjà le regard tourné vers 2016. Année du Vendée Globe oblige, les mois à venir verront la montée en puissance de l’optimisation de l'Imoca Banque Populaire VIII. 


Crédit : E Allaire


Deux transats en préambule 
Armel Le Cléac’h souhaite multiplier les navigations à bord de son Imoca et accumuler les milles, en solitaire de préférence. Avec Banque Populaire VIII qui retrouvera son élément fin mars, Armel Le Cléac'h pourra naviguer tout le mois d’avril avant de rejoindre Plymouth et la ligne de départ de The Transat. Arrivée à New York City.

Le skipper pourra poursuivre sa préparation à l’occasion de la transat "retour" d’ouest en est, depuis New York (le 29 mai) jusqu’aux Sables d’Olonne (arrivée entre le 6 et le 9 juin).

L’année 2016 se terminera par le Vendée Globe (départ le 6 novembre) à laquelle Armel Le Cléac’h participera pour la 3ème fois consécutive et deux places de deuxième.


Foils, nouvelle génération
Objets de toutes les supputations, les foils qui équipent nombre de prototypes de la Classe Imoca, ont apporté leur lot de satisfaction au sein du Team Banque Populaire et pour son skipper. Demeurent quelques lacunes, que toutes les équipes d’architectes des cabinets Verdier et VPLP s’attachent à gommer, en collaboration avec le Bureau d’Etudes Banque Populaire. Une nouvelle génération de ces plans porteurs viendra, en 2016, équiper Banque Populaire VIII, comme l’explique Ronan Lucas, Directeur du Team :
« Le ressenti d’Armel tout au long de la Transat Jacques Vabre a été très positif, tant en ce qui concerne les foils, que le bateau en général. 

Nous allons essayer de franchir une nouvelle étape avec une nouvelle génération de foils. Les cabinets Verdier-VPLP travaillent depuis deux mois et demi pour nous proposer non pas une révolution, mais une évolution de ces plans porteurs. 


Configuration course dès avril
Nous allons pouvoir lancer la fabrication. Puis, il nous faut aussi travailler sur la fiabilisation de l’ensemble, en modifiant plusieurs petites choses. L’objectif est le Vendée Globe. Nous souhaitons être en configuration course dès le début du mois d’avril pour The Transat et New York – Vendée. »


Aucune avarie structurelle
L’hiver qui s’approche va ainsi être mis à profit pour examiner l’ensemble de la structure, et apporter ici et là quelques modifications cosmétiques. « Le bateau n’a subi aucune avarie structurelle suite à la Transat Jacques Vabre », poursuit Ronan Lucas, « on réfléchit pourtant avec les architectes à la nécessité de le renforcer pour se donner plus de sérénité, et pouvoir « tirer » sur le bateau sans arrière pensée. »


Par la rédaction
Source : Mille et Une Vagues

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?