vendredi 16 décembre 2016

Multi50 / Construction, rachat, ajout de foils, la nouvelle vie des Multi50 pour 2017

La classe Multi50 change. Sa jauge autorise désormais les foils. Après une année de remise en question nécessaire, la classe dispose aujourd’hui des arguments pour séduire les skippers et leurs partenaires : une flotte recentrée sur les bateaux performants, des foils et des budgets maîtrisés. Entre construction, rachat et modifications de bateaux existants, ça bouge chez les Multi50 ! 



Credit : B.Stichelbaut/Multi50

Les foils arrivent
2016 a été une année de transition. D’une part il fallait retrouver davantage d’homogénéité entre les bateaux : les plus anciens ne peuvent plus aujourd’hui partager le classement des Multi50 performants. D’autre part, la classe Multi50 devait également prendre part à l’aventure foils.


Erwan Le Roux, président de la classe Multi50 : « Nous avons amorcé un changement et visiblement cela fonctionne puisque de nouveaux skippers et partenaires nous rejoignent en 2017 et que plusieurs projets de nouveaux bateaux sont en cours. La classe Multi50 sera en 2017 beaucoup plus attractive. Les bateaux sont performants, avec des foils, et les budgets restent très abordables pour les PME. »


Armel Tripon rachète l’ex-Actual
Armel Tripon fait partie de ceux qui rejoignent la classe en 2017. Il vient d’acquérir l’ex-Actual d’Yves Le Blévec et va y installer des foils. Il le met actuellement aux couleurs d’un partenaire qu’il annoncera à la fin de l’hiver : « J’avais envie de passer au multicoque depuis plusieurs années. Avec mon partenaire nous avons beaucoup échangé sur les programmes, les budgets, la visibilité. Nous sommes tombés d’accord sur le Multi50 qui correspondait à nos attentes. C’est la classe qui offrait le meilleur rapport entre le budget et les retombées positives en communication interne et externe. »


Construction d’un nouveau Multi50
Les deux tiers de la flotte Multi50 devraient être équipés de foils monotypes dès 2017, les autres suivront en 2018. Thierry Bouchard lance déjà la construction d’un nouveau bateau sur plans VPLP, premier Multi50 neuf à foils.


Ca bouge en Multi50 !
La vente de l’ex-Ciela Village devrait se concrétiser dans le courant du mois auprès d’un skipper issu de la Class40.

Arkema (Lalou Roucayrol) va s’équiper de foils après sa très belle saison 2016. La French Tech Rennes Saint-Malo (Gilles Lamiré) sera sur la Transat Jacques Vabre (sans foils). Gilles Lamiré étudie actuellement avec ses partenaires l’opportunité de construire un nouveau bateau.

Quant à Erwan Le Roux, il annoncera ses intentions dans les semaines qui viennent. Six Multi50 performants pourraient donc être au départ de la Transat Jacques Vabre, dont quatre avec des foils.

Par la rédaction
Source : A.Guillard