vendredi 2 décembre 2016

Vendée Globe / StMichel-Virbac est entré dans la zone interdite des glaces, il fait demi-tour - ITW

StMichel-Virbac a navigué dans la zone interdite des glaces depuis 17h20 (heure française). Il a parcouru 44 milles dans cette zone interdite. Après consultation du comité de course, la direction de course a prévenu Jean-Pierre Dick à 18h20. La zone dans laquelle le skipper est entrée a été remontée par un avenant envoyé à tous les skippers. Jean-Pierre Dick a fait le choix de faire demi-tour afin de réparer sa faute. 


Credit : Y.Zedda/St Michel Virbac/VG

Au regard du règlement de course, le skipper de StMichel-Virbac a deux solutions : revenir au point d’entrée dans la zone interdite pour réparer sa faute ou revenir au nord de la limite des glaces. Dans ce cas, la situation sera instruite par le jury.

A 19h15, Jean-Pierre Dick a fait le choix de faire demi-tour afin de réparer sa faute. Il devrait atteindre le point d’entrée de la zone interdite dans 4 ou 5 heures (44 30 S / 46 33 E). Il reprendra alors sa route.

MAJ le 3 décembre : "Cette erreur n'est pas admissible"

StMichel-Virbac est repassé par son point d'entrée à 0h10 (heure française) dans la zone interdite et a réparé sa faute. Il a repris sa route vers le nord-est. Il a perdu du terrain mais conserve toujours la 7ème place.

Jean-Pierre Dick n’avait pas la voix des grands jours au téléphone ce matin avec son équipe :

« Je tiens à m'excuser auprès de mon équipe et de mes sponsors. Cette erreur n'est pas admissible à ce niveau.

J’ai fait une grosse erreur : j’avais la ligne en tête mais ce n’était pas les bons points qui étaient rentrés. Je n’ai pas pris en compte la dernière version des fichiers de mise à jour de la porte des glaces. Je me suis emmêlé les pinceaux dans les 4 mises à jour.

La course continue, je regarde devant. Il y a 16 250 milles à parcourir et des coups stratégiques à jour, le bateau et le bonhomme vont bien. Je vais naviguer dans une zone de vent fort près de la zone des glaces puis au nord des Kerguelen. Il va falloir rester vigilant ! C’est le moins que je puisse dire... »

*La ZEA (zone d’exclusion antarctique) fait laisser l’île de Gough (Atlantique par 40°S et 10°W) à tribord puis s’incurve vers le Sud des Kerguelen jusqu’aux alentours du 50°S. Ensuite, il faut respecter les points AMSA (Australian Maritime Safety Authority) qui sont définis avec les services de sécurité en mer australiens pour ne pas être à plus de 1 500 milles d’un point d’intervention des secours. Et le « mur des glaces » descend alors vers le cap Horn jusqu’au 60°S environ.

Mais ce n’est pas un trait continu : il y a un point tous les 5° de longitude, plus au moins Nord selon les données que nous avons sur les glaces dérivantes. Pendant la course, cette zone a été modifiée à quatre reprises par la direction de course en fonction de la dérive des glaces.

Par la rédaction
Source : AC Meyer