jeudi 26 janvier 2017

Trophée Jules Verne / Francis Joyon et sa bande pulvérisent le record, 40 jours et 23 h pour Idec Sport !

Francis Joyon, Sébastien Audigane, Bernard Stamm, Gwénolé Gahinet, Alex Pella et Clément Surtel deviennent les navigateurs à la voile les plus rapides autour de la planète ! Ce matin, ils ont pulvérisé le chrono du Trophée Jules Verne établi en janvier 2012 par Loïck Peyron sur Banque Populaire V. En franchissant la ligne d'arrivée à 8 heures et 49 minutes ce jeudi 26 janvier 2017, Francis Joyon et son équipage ont bouclé le parcours en 40 jours, 23 heures, 30 minutes et 30 secondes ! Ils pulvérisent le précédent record de 4 jours, 14 heures, 12 minutes et 23 secondes.


Idec Sport à l'arrivée, Francis Joyon et ses hommes remportent le Jules Verne !
Credit : F.Van Malleghem/DPPI/Idec 

Une entame délicate
Le pot au noir douchait vite l'euphorie. A 6,4 noeuds de moyenne le 21 décembre, IDEC SPORT signait la pire journée de sa tentative, ne progressant que de 186 milles en 24 heures. Son retard sur le maxi trimaran Banque Populaire V explosait, pour atteindre au 11ème jour de course, à l'entrée des 40ème Rugissants, les 755 miles.


L'exploit des mers du sud
Durant 11 jours, IDEC SPORT n'allait que très occasionnellement progresser à moins de 30 noeuds de moyenne horaire. Avec des pointes enregistrées à plus de 44 noeuds, la bande à Joyon traçait un sillon exceptionnel, saluant Bonne Espérance puis Leeuwin, à 4 jours et 9 heures d'intervalle ! L'avance sur le tenant du titre était, le 4 janvier dernier, portée à une journée et demi au passage sous la Tasmanie.

Un peu plus d'une semaine plus tard, ils rajoutaient une nouvelle coche au Cap Horn. Banque Populaire V était alors relégué à 4 jours et 6 heures du tableau arrière d'IDEC SPORT!


Une arrivée tonique 
En adonnant progressivement à la latitude des îles du Cap Vert, les alizés offraient à IDEC SPORT angles et force de vents parfaits pour foncer vers le sud Açorien. Joyon and Co y accrochaient une nouvelle fois le bon wagon en partance pour la Bretagne.


En chiffres
La meilleure journée a été la 14e, 894 milles sur le fond à 37,3noeuds de moyenne
Le retard maximum sur Banque Populaire a été de -755 nm, enregistrée le 11e jour, (26 décembre).
Distance parcourue sur le fond : 26 412 milles, contre 29 002 pour Banque Populaire V
26 412 milles parcourus sur le fond, à la moyenne de 26,85 noeuds.


Temps de passage :
Equateur Aller : 5 jours, 18 heures, 59 minutes, soit 4 heures et 3 minutes de retard sur Banque Populaire V
Bonne Espérance : 12 jours, 19 heures, 28 minutes, soit 0 jour, 21 heures et 40 minutes de retard sur Banque Populaire V
Cap des Aiguilles : 12 jours, 21 heures, 22 minutes, soit 0 jour, 21 heures, 34 minutes de retard sur Banque Populaire V
Cap Leeuwin : 17 jours, 06 heures, 59 minutes, soit 16 heures et 58 minutes d'avance sur Banque Populaire V
Tasmanie : 18 jours, 18 heures et 31 minutes, soit 1 jour, 12 heures et 43 minutes d'avance sur Banque Populaire V
Cap Horn : 26 jours, 15 heures et 45 minutes, soit 4 jours et 6 heures d'avance sur Banque Populaire V
Equateur retour : 35 jours, 4 heures et 9 minutes, soit 2 jours, 22 heures et 36 minutes d'avance sur Banque Populaire V.
Equateur – Ouessant : 5 jours, 19 heures, 21 minutes

Credit : F.Van Malleghem/DPPI/Idec 



Pour vivre l'arrivée en LIVE, c'est ici 


Par la rédaction
Source : Mer et Media