samedi 5 août 2017

Mini / C'est reparti pour la Transgascogne, en route pour Les Sables d'Olonne sur l'étape retour

Les 53 Ministes de la Transgascogne sont désormais repartis pour un tour. Ce samedi, à 13h50, le coup d’envoi de la deuxième étape a été donné au large de la grande plage de Salinas (entre le phare d’Avilés et la pointe d’Arnao), dans un flux de Nord Nord-Ouest soufflant entre 8 et 10 nœuds. Dans ces conditions, les plus prompts à s’élancer ont été Clément Machetel et Jay Thompson (850 April Marine – Proto Double). A présent, reste à voir qui va tirer le mieux son épingle du jeu sur les 247 milles du parcours entre les Asturies et la Vendée. 


Crédit : M Robin

« Il va falloir être à fond dessus », ont résumé à peu près tous les marins, ce matin, peu avant de quitter la marina d’Avilés. C’est acté, cette deuxième étape ne sera pas de tout repos car il va falloir être pleinement concentré sur les réglages, placer les virements de bord aux bons moments, matosser et beaucoup barrer. « Ça va être intéressant », a commenté Erwan Le Draoulec (895 – Emile Henry), qui, bien que barbouillé depuis hier, est aujourd’hui clairement parti à la chasse de Clarisse Crémer (902 – TBS) qui lui a ravi la première place chez les bateaux de Série dans les dix derniers milles de la première étape.

Même chose pour Germain Kerveleo (913 - Astrolabe Expéditions), Tom Dolan (910 - Still seeking a sponsor), Pierre Chedeville (887 - Blue Orange Games – Fair Retail) ou encore Charly Fernbach (869 – Mahi Mahi), tous arrivés en moins de deux minutes à la fin du premier round, mais bien décidés à se hisser sur le podium. Pareil ou presque du côté des Proto, avec un match très attendu entre Kéni Piperol (788 - Région Guadeloupe) et Jonathan Chodkiewiez (335 – Tasty Granny) que moins de trois minutes séparent, pour l’heure, au général.

 « Ça va batailler dur surtout que nos deux bateaux sont tous les deux plutôt à l’aise au près », a annoncé le skipper Antillais. Eux aussi ont une machine performante au louvoyage : Clément Machetel et Jay Thomson (850 April Marine – Proto Double). Auteurs du meilleur départ, ce samedi, les deux hommes ont assurément de quoi aller titiller l’intouchable Ian Lipinski (865 – Griffon.fr), vainqueur, comme eux, de la première étape, mais en Proto Solo.


Clarisse Crémer, skipper de TBS (902 – Série Solo) : « Je vais faire de mon mieux. Pour moi, à la base, sur la Transgascogne, le but était de me sentir bien en mer et de prendre de la confiance pour la Mini Transat. L’idée, aujourd’hui, ça reste ça. Sur la première étape, j’ai terminé première, mais c’était la première fois et je ne suis pas sûre de réussir à refaire aussi bien. Je pars donc sans trop y penser. Je vais essayer de faire comme si on repartait à zéro. Là, vu le scénario météo, ça va peut-être partir un peu dans tous les sens donc ce sera impossible de marquer tout le monde de toutes les façons. Je vais me concentrer pour faire avancer mon bateau au mieux et faire ma propre stratégie. »

par la rédaction
Source : Les Sables d'Olonne Vendée Course au Large