vendredi 27 avril 2018

1000 Milles des Sables / Armel Tripon vainqueur en Multi50 : "La saison ne pouvait pas mieux commencer"

RÉAUTÉ CHOCOLAT d’Armel Tripon a été le premier Multi50 à franchir la ligne d’arrivée aux Sables d’Olonne peu avant 5h30 ce vendredi matin, avec une demi-heure d’avance sur le trimaran de Thibaut Vauchel-Camus. La qualification pour la Route du Rhum est dans la poche !


Armel Tripon et Réauté vainqueur des 1000 Milles des Sables
Credit : Ch.Breschi


Armel Tripon : « Je suis super content. Le duel avec Thibaut (ndlr : Fenetréa Mix Buffet forfait, ils étaient deux Multi50 à participer à la course) était intense. Et ça a été tendu jusqu’au bout parce qu'il revenait bien sur moi dans les derniers milles. Au final je termine une demi-heure devant lui. La saison ne pouvait pas mieux commencer, j’ai coché toutes les cases. Je suis heureux !»


Qu’est-ce qui vous fait le plus plaisir ?

Armel Tripon : « La victoire d’abord. C’est forcément excellent pour le moral. La qualification pour la Route du Rhum bien sûr, c’est une bonne chose de faite. Mais je suis content aussi d’avoir vraiment joué le jeu à fond, bien navigué sans retenue. L’idée était d’être au maximum en mode régate pour acquérir de l’expérience et de la confiance et c’est exactement ce qui s’est passé dans des conditions idylliques : on n’a jamais eu de vent très fort, une mer toujours maniable, des conditions variées avec tantôt du match-race, tantôt de longs runs de vitesse. »


Quel est le bilan technique sur le bateau ?

Armel Tripon : « Il est excellent. Aucun souci à bord et toutes les modifications faites cet hiver sont concluantes. La casquette de protection sur le roof est un vrai bonheur : ça change tout ! Pour moi qui ai déjà traversé l’Atlantique sans cette protection sur la Transat Jacques Vabre, je peux témoigner de son grand intérêt. Après, d’une manière générale, le bateau est très sain, rapide, fiable… c’est un super bateau !

Honnêtement, à aucun moment je n’ai eu peur. Je n’ai fait que gagner en confiance, je me suis toujours senti bien, à l’aise. C’est une des clés de l’objectif Route du Rhum : chaque mille couru te fait emmagasiner de la confiance et c’est ce qui te permet d’attaquer, d’aller chercher la performance. Après c’est à moi de fixer la limite. »


Par la rédaction
Source : J.Cornille