vendredi 25 mai 2018

27 duos sur la Normandy Channel Race dimanche, Aymeric Chappellier, Louis Duc, Seb Marsset au départ

Ils seront 27 équipages cette année sur la Normandy Channel race. Entre bricolages de dernières minutes et obligations, les 54 navigateurs et navigatrices vont très rapidement se plonger dans l’analyse de la meilleure route à suivre pour rallier Caen le plus rapidement possible après le départ programmé pour dimanche 14 heures 30 au large d’Ouistreham.


27 duos sur la Normandy Channel Race 2018 à Caen
Credit : FG Production

Phil Sharp (Imerys) revient défendre son titre 

« Deuxième en 2016, j’ai atteint le Graal en l’emportant l’an passé. Faire mieux va donc être difficile, d’autant que le plateau est encore plus relevé que l’an passé. Nous avons beaucoup travaillé sur Imerys cet hiver, et j’espère que Julien Pulvé et moi serons à la hauteur. »


Morgane Ursault –Poupon (Up Sailing) :

« Je découvre la Class40 avec plaisir. Notre bateau N°30 Up Sailing est certes ancien, mais encore compétitif. Je suis heureuse de découvrir la compétition à ce niveau après plus de 5 ans à naviguer dans le grand Sud du côté de la Géorgie et d’Ushuaia. »


Hervé Gautier, directeur de course de la Normandy Channel race :

« Nous allons veiller au bon déroulé de la course pour tous les bateaux, des plus rapides aux moins bien classés. A nous d’anticiper la nature des conditions de navigations rencontrées par l’ensemble de la flotte, afin, le cas échéant de modifier le parcours et éviter aux concurrents les affres de vents trop faibles ou trop violents. Cela passe par un échange constant avec les coureurs. »



La Normandy Channel race, 9ème édition

Départ du bassin Saint Pierre à Caen dimanche entre 10 heures et 10 heures 30
Départ de la course Dimanche 27 mai à 14 heures 30
27 équipages Class40
1 000 milles théoriques de course au départ et à l’arrivée de Caen, via le Solent, les îles Scilly, Tuskar Rock, Fastnet Rock, îles Anglo- Normandes.


Retrouvez les inscrits de la Normandy Channel Race ici


Par la rédaction
Source : D.Van den Brink