lundi 7 mai 2018

Arkema, Ucar, Serenis et Beijaflore, le Grand Prix Guyader sacre ses vainqueurs - Résultats

En baie de Douarnenez ce lundi, et comme hier, le vent s’est fait attendre. Une bonne brise thermique (jusqu’à 20 nœuds) a fini par s’installer dans l’après-midi, permettant ainsi aux Diam 24 de disputer jusqu’à trois courses pour les finalistes du rond Or, puis aux bateaux de la course au large de boucler un parcours côtier de neuf milles. Comme on s’y attendait, dans chacune des classes, ces ultimes régates se sont révélées décisives et on a assisté à quelques retournements de situations.


Crédit : F Van Malleghem



Ucar de Yann Eliès devant Finistère Mer Vent

Chez les IMOCA, Ucar de Yann Eliès a grillé la politesse à Finistère Mer Vent de Jean Le Cam. « C’est superbe, à 25 nœuds, tout sur le foil. C’est ce qui nous a permis de faire la différence au bout du compte. On est super content parce qu’on ne pensait pas arriver à gagner car depuis le début, Jean avait vraiment navigué de façon impériale », a expliqué le triple vainqueur de la Solitaire du Figaro.

Arkema l'emporte pour 0,5 point

Les Multi50 ont offert un superbe match. A l’issue d’une réclamation sur le côtier du jour, l’équipage d’Arkema s'impose sur tapis vert. « Une bouée était manquante sur le parcours. Le comité a reconnu ses tords et le jury a décidé de faire sauter la manche. Objectivement, c’est toujours ennuyant de gagner comme ça, mais c’est le jeu et je pense qu’Erwan (Le Roux) aurait fait la même chose », a détaillé Lalou Roucayrol, le skipper d'Arkema qui rafle donc ainsi la mise chez les 50 pieds. « On gagne l’épreuve pour la première fois dans le médium et le petit temps, ce qui n’est jamais arrivé pour Arkema. Le match a été super serré. La preuve, ce matin, seul 0,5 point nous séparait de FenêtréA-Mix Buffet, c’est-à-dire vraiment rien. On s’est vraiment battu comme des chiffonniers. Il y a des moments où c’est à l’un et des moments où c’est à l’autre. Cette victoire nous permet de valider notre niveau. C’est super », a terminé Lalou Roucayrol.

Jean Galfione sans surprise

Fort de 9,5 points d’avance, Serenis Consulting de Jean Galfione avait avant même de quitter le ponton ce matin, un certain avantage pour l’emporter. « On est effectivement parti relativement serein, même si avec des courses à coefficient 1,5, il y a toujours moyen de se croûter complètement. On a assuré en terminant 6e de la manche du jour. Reste qu’au bout du compte, elle n’a pas été prise en compte puisque deux concurrents ont réclamé pour la même raison que chez les Multi50 (bouée manquante, ndlr) », a commenté le skipper qui inscrit son nom pour la troisième fois au palmarès du Grand Prix Guyader après ses victoires en 2012 et 2016. « Cette année, c’est la plus belle car il y un super plateau, avec 15 très bons bateaux et de très bons skippers. De ce fait, elle a vraiment une saveur particulière pour nous », a ajouté Galfione qui gagne ainsi un peu de confiance pour le reste de la saison, et notamment pour la Route du Rhum – Destination Guadeloupe. 

Beijaflore devant Vivacar et Lorina Limonade Golfe du Morbihan

Très régulier depuis le début du Grand Prix Guyader, l’équipage de Beijaflore mené par Valentin Bellet abordait cette dernière journée du Trophée Banque Populaire Grand Ouest avec deux petits points d’avance sur Lorina Limonade Golfe du Morbihan et six sur Vivacar.fr « « On leur a concédé un peu de terrain hier. On savait donc qu’aujourd’hui, en finale, il ne fallait pas faire de bêtise et réussir à les garder derrière autant que possible. On n’a pas joué le jeu du marquage mais simplement essayé de faire au mieux. L’équipage de Matthieu Souben a frappé fort en remportant les deux premiers Stadium, ce qui nous a mis un petit coup de pression mais après le coup d’envoi de la 3e manche, quand on a entendu à la VHF que lui et Lorina avaient volé le départ, on s’est dit que c’était bon pour nous. On a fini en lâchant les chevaux sans trop réfléchir et on s’est fait super plaisir », a commenté le skipper de Beijaflore qui s’impose ce soir à Douarnenez après avoir bouclé dix des douze manches courues dans le Top 3. « On est content de ne pas avoir craqué sous la pression. Depuis le début de la saison, on n’est pas sorti du podium. On espère que ça continue comme ça et concrétiser au Tour de France Voile », a commenté Bellet.

Les classements du Grand Prix Guyader


Multi50 (après 5 courses) :
1. Arkema (Lalou Roucayrol) 10,5 points ;
2. FenêtréA Mix Buffet (E. Le Roux) 11 pts ;
3. Réauté Chocolat (A. Tripon) 19 pts ;
4. Solidaires En Peloton - ARSEP (T. Vauchel-Camus) 24,5 pts. (4 bateaux)

IMOCA (après 6 courses) :
1. Ucar (Yann Eliès) 17 points ;
2. Finistère Mer Vent (J. Le Cam) 20 pts ;
3. SMA (P. Meilhat) 24,5 pts ;
4. Initiative Cœur (S. Davies) 28,5 pts ;
5. Groupe Apicil (D. Seguin) 38,50 pts ;
6. Groupe Setin (M. Cousin) 42 pts. (6 bateaux)

Class40 (après 5 courses) :
1. Serenis Consulting (Jean Galfione) 14,5 points ;
2. Oman Sail (G. Le Brec) 24 pts ;
3. Volvo (J. Gerckens) 31 pts ;
4. Région Normandie (O. Cardin) 38 pts ;
5. Campings Tohapi (S. Marsset) 43 pts ;
6. Tales 2 (L. Féquet) 43,5 pts ;
7. Lamotte Module Création (L. Berry) 45,5 pts ;
8. Carac (L. Duc) 48 pts ;
9. Lost Boys (C.-L. Morruan) 53 pts ;
10. Up sailing (M. Ursault Poupon) 53 pts. (15 bateaux)

Diam 24 (après 12 courses) :
1. Beijaflore (Valentin Bellet) 28 points ;
2. Vivacar.fr (M. Souben) 44 pts ;
3. Lorina Limonade Golfe du Morbihan (K. Peponnet) 50 pts ;
4. Team Oman Sail 1 (S. Morisson) 54 pts ;
5. Lorina Mojito Golfe du Morbihan (S. Robert) 57 pts ;
6. Toulon Provence Méditerranée (M. Blondeau) 64 pts ;
7. Cer1 Ville de Genève (N. Mettraux) 74 pts ;
8. Dunkerque Voile 2 (A. Meurisse) 75 pts ;
9. Elengy (P.-L. Berthet) 80 pts ;
10. Cheminées Poujoulat (J.-C. Mourniac) 83 pts. (26 bateaux)

Source : Rivacom