lundi 7 mai 2018

Gitana17 de retour à l'eau, Sébastien Josse : "Nous avons un très beau programme qui nous attend"

Ce lundi matin, après trois mois de chantier, les portes du hangar de Gitana 17 se sont ouvertes. À l'issue d'un chantier d'hiver d'optimisation, qui portait essentiellement sur la fiabilisation de la plateforme et des systèmes existants ainsi que sur la réparation des appendices endommagés lors de la Transat Jacques Vabre, le Maxi Edmond de Rothschild a retrouvé son élément à Lorient. 


Gitana 17 mis à l'eau à Lorient
Crédit : E Allaire

Sébastien Josse, skipper du Gitana 17 : « J'ai hâte de reprendre la mer et de voir comment le Maxi a progressé grâce aux travaux réalisés ces derniers mois. Nous avons un très beau programme qui nous attend et tout cela dans un super timing ! » se réjouissait le marin.


Fiabilisation et optimisation

Pour ce premier chantier d'hiver, l'équipe technique dirigée par Pierre Tissier a révisé l'ensemble de la plateforme, réparé les pièces usées ou abîmées mais également amélioré certains systèmes grâce aux retours d'expériences des navigations de l'année passée : « Les appendices ont constitué le gros du dossier hivernal. Notre priorité a été la réparation des foils cassés durant la Jacques Vabre. 

Nous avions identifié des problèmes mécaniques autour de ces deux pièces maîtresses et nous espérons que ce défaut de conception est désormais derrière nous. Tous les plans porteurs ont été démontés, révisés et optimisés. L'hydraulique et le circuit associé ont également demandé pas mal de temps. »


Deux transats au programme avant la Route du Rhum 2018 

Dans quelques jours, le géant de 32 mètres larguera les amarres et ne tardera pas à sillonner l'Atlantique. Deux transats sont en effet au programme avant la Route du Rhum 2018.

D'ici au 4 novembre, date à laquelle cent vingt-deux marins s'élanceront de Saint-Malo vers Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, Sébastien Josse a construit un programme en parfaite adéquation avec ce qu'il devra affronter sur les 3 500 milles de course. « Nous avons quelques jours de mise en route à Lorient et au large de la Bretagne puis nous prendrons la direction du Portugal à la fin du mois pour une semaine de navigation non loin de Lisbonne.

À suivre, l'objectif est d'enchaîner deux transatlantiques ; une en solitaire et l'autre plus certainement en équipage réduit. C'est un programme très ouvert que nous adapterons essentiellement selon la météo du moment. Dans l'idée, l'aller sera très probablement entre Cadix et San Salvador, un tracé qui offre des conditions de navigations très proches de celles de la Route du Rhum. 

Pour le retour, le départ se fera de New York afin d'éprouver Gitana 17 dans les conditions un peu plus viriles de l'Atlantique Nord. L'idée est de partir sur des tracés connus avec des références de timing mais pas nécessairement sur un mode record. Pour faire des records, il faut avoir les conditions météorologiques parfaites et pour cela il faut avoir du temps à consacrer au stand-by, ce qui n'est pas notre cas cette année, » détaillait le skipper du Maxi Edmond de Rothschild.





Source : T.Combot Seta