mardi 8 mai 2018

Transat AG2R / Rien n'est encore joué à trois jours de l'arrivée : "Toutes les options vont converger"

Pas facile d’y voir clair à peine à trois jours de l’arrivée à Saint-Barthélemy ! Les comportements stratégiques des duos ne sont pas encore tracés : les alizés ne daignent pas tourner à l’Est comme prévu et chaque tandem retarde la décision de plonger vers les Antilles. Il y a du boulot sur le pont et à la table à cartes pour les duos de la Transat AG2R ! 


Credit : A.Courcoux

Avantage à quel camp ?

Les alizés qui soufflent désormais régulièrement en force sur la flotte n’ont pas franchement basculé à l’Est : le temps du recadrage n’est pas encore tout à fait venu. Les fichiers météo laissent toujours planer le doute sur cette bascule à l’Est tant attendue et qui ajoute de l’incertitude sur la validité des options : au Nord, au Sud, au centre ?


Il va bien falloir glisser vers Saint-Barthélemy !

A force de remonter vers le Nord-Ouest, les plus extrêmes vont finir par sortir du cadre ! L’orthodromie n’est plus qu’à 60 milles de l’étrave d’Adrien Hardy - Thomas Ruyant (Agir Recouvrement), les plus septentrionaux. Il confirme qu’il y a toujours et encore une divergence d’opinions avec les « Sudistes », Gildas Mahé - Nicolas Troussel (Breizh Cola) étant à plus de cent milles sur leur bâbord. L’air de rien, ils ont grignoté une dizaine de milles dans la journée.

La convergence n’est pas d’actualité, mais il va bien falloir glisser vers Saint-Barthélemy, en escalier comme Anthony Marchand - Alexis Loison (Groupe Royer-Secours Populaire) ou plus franchement comme Erwan Tabarly - Thierry Chabagny (Armor Lux-Gedimat) ou d’Éric Péron - Miguel Danet (Le Macaron French Pastries) dans la journée.


Alexis Loison (Groupe Royer-Secours Populaire), 5e ce matin :

« Nous essayons de recroiser devant NF Habitat et donc de profiter des oscillations du vent. Ce n'est pas évident. Le vent n'est pas très fort. On y va par escalier. On essaie de tout donner : nous sommes à trois jours du finish. 

On sait que l'arrivée peut réserver des surprises : avec les grains, un vent qui ne correspond pas forcément au fichier météo. Il y a également pas mal de sargasses. C'est un entonnoir. Toutes les options vont se resserrer et vont converger. La question est de savoir qui va croiser devant qui. »


CLASSEMENT Transat AG2R du 8 mai à 5H

1- AGIR Recouvrement (Adrien Hardy / Thomas Ruyant) à 619,09 milles de l’arrivée
2- Bretagne – CMB Performance (Sébastien Simon / Morgan Lagravière) à 1,25 milles du premier
3- Breizh Cola (Gildas Mahé / Nicolas Troussel) à 11,35 milles
4- Guyot Environnement Breizh Cola (Pierre Leboucher / Christopher Pratt) à 17,85 milles
5- Groupe Royer – Secours Populaire (Anthony Marchand / Alexis Loison) à 41,66 milles

La carto est ici


Par la rédaction
Source : Effets Mer