lundi 28 mai 2018

A 100 milles de l'arrivée, Charles Caudrelier et Dongfeng reviennent :"La Volvo Ocean Race se joue en ce moment"

"Nous avons retrouvé le bon vent pour les prochaines heures mais l’arrivée va être très compliquée. Peu d'air, beaucoup de courant, une nouvelle transition...," Charles Caudrelier, skipper Dongfeng. À moins de 24 heures de l'arrivée des premiers concurrents, le dénouement de cette neuvième étape de la Volvo Ocean Race reste plus incertain que jamais, avec le duo néerlandais qui se tient dans moins d'un mille, et Dongfeng Race Team qui continue sa remontée infernale et ne pointe qu'à 12 milles des deux premiers ! La fin à Cardiff s’annonce une vraie torture pour les nerfs. 


Crédit : J Lecauday


A bord de Dongfeng, l'équipage de Charles Caudrelier, actuellement en troisième position, se prépare à une fin d’étape qui sera décisive. Après avoir traversé l’Atlantique Nord avec les dépressions dans des conditions rapides et musclées, les sept hommes et deux femmes du bord sont déjà éprouvés physiquement et vont devoir redoubler d’énergie et de concentration.

« Nous sommes à 100 milles de l’arrivée. On vient de toucher un nouveau vent après une transition, c’est une très bonne nouvelleNous avons le bon vent pour les prochaines heures mais l’arrivée va être très compliquée. Peu d’air, beaucoup de courant, une nouvelle transition et un classement pas idéal car Brunel est actuellement en tête. Alors, nous faisons les comptes, on réfléchit, on rêve…On se dit ‘si on finit par les rattraper comme ils ont fait à Newport…que l’ont fait 1 et que Akzo fait 2 et que Brunel fait 3 et MAPFRE est pour l’instant 5, ce serait le scénario idéal' mais nous n'en sommes pas là. Donc il y a du stress forcément parce que la Volvo Ocean Race se joue en ce moment, » témoignait Charles Caudrelier cet après-midi.


A 15 heures (heure française) à 100 milles de l’arrivée, Dongfeng était à seulement 13,5 milles du nouveau leader Team Brunel et à 13 du deuxième, Team AkzoNobel. Vestas 11th Hour Racing, quatrième, était à 15 milles dans le sillage de Dongfeng et MAPFRE cinquième, à 50 milles…


Le changement de leader dans cette étape, avec Team Brunel réussissant à se faufiler derrière AkzoNobel, pourrait être significatif. Si l'équipage de Bouwe Bekking parvient à décrocher sa deuxième victoire en trois étapes - et après avoir terminé deuxième à Newport -, il pourrait entrer dans les vainqueurs potentiels de la course. Ce scénario changerait considérablement la donne dans les deux dernières étapes devenant alors une bataille à trois pour le titre entre Dongfeng, les Espagnols de MAPFRE et Team Brunel.

Source : J Huvé