samedi 22 septembre 2018

Grosse opération de sauvetage sur la Golden Globe Race, le skipper Abhilash Tomy est blessé dans son bateau

Les organisateurs de la Golden Globe Race travaillent actuellement en étroite collaboration avec le Centre de Coordination des opérations de Sauvetage australien à Canberra, qui a lancé une alerte tous navires et coordonne les opérations de secours menées par les Autorités de la Défense australiennes. Aucune communication n'a été établie avec Abhilash Tomy, skipper indien âgé de 39 ans, depuis son message texte inquiétant à 12:09 UTC hier : “Retourné. Démâté. Sévère blessure au dos. Ne peux pas me lever”. 



Crédit : Ch Favreau


Importante opération de sauvetage en cours

Les Australiens collaborent également avec le Centre de secours maritime français basé à La Réunion, qui tente de contacter un navire susceptible de porter assistance, notamment un navire français de contrôle des pêches qui se trouve dans la zone.

Le commandant Tomy est un officier de l’aviation navale, en service dans la Marine Indienne, qui a également été alertée et se tient prête à porter assistance et aider au sauvetage.

La position du voilier Thuriya de Tomy, la réplique du Suhaili de Sir Robin Knox-Johnston vainqueur du premier GGR il y a 50 ans, se trouve à environ 1900 milles nautiques au sud-ouest de Perth, en Australie occidentale.


Plus aucun contact

Le fait qu'Abhilash n'ait pas été en mesure de prendre contact par SMS ou téléphone, ni de déclencher sa balise de détresse est inhabituel et suggère qu'il reste frappé d'incapacité. Le seul lien reçu du voilier est celui du signal de suivi de position du tracker, mais la durée de vie des batteries est limitée.

D'autres concurrents de la Golden Globe Race ont été alertés et vont essayer de porter assistance lorsque la tempête s'estompera. Gregor McGuckin, lui-même actuellement en alerte “CODE ORANGE” suite au double démâtage de son voilier plus tôt dans la journée, se trouve à moins de 100 milles au sud-ouest de la position de Tomy, avec des moyens de communication en bon état de fonctionnement à bord. Il nous rapporte que les conditions sont maintenant plus modérées. L’Irlandais a également confirmé que le moteur de son bateau restait opérationnel après son retournement à 360°. Après avoir effectué les réparations, il informera le Quartier Général de la course si et quand il pourra se diriger vers la position de Thuriya.

Le skipper estonien Uku Randmaa est un autre bateau à portée, à quelque 450 milles à l’ouest de Thuriya et navigue à sa vitesse maximale dans sa direction.

Le Néerlandais Mark Slats est actuellement 2ème du classement général, mais avec son Rustler 36 Ophen Maverick, il est toujours confronté à des conditions extrêmes. A 230 milles au sud-est du voiler indien et, après avoir été renversé plusieurs fois dans la journée, il n’est pas en position de revenir en arrière de manière sécuritaire pour l’instant.

Le MRCC de Canberra publiera un rapport dès qu'il aura reçu une confirmation officielle des moyens de sauvetage aériens / maritimes disponibles et mis en place.


MAJ  : Le skipper est en sécurité à bord de son yacht Thuriya, mais est immobilisé dans sa couchette.


Au début de la journée, le QG de Golden Globe a finalement reçu un SMS de Abhilash Tomy. Il est en sécurité dans son bateau, immobilisé dans sa couchette mais ne peut pas marcher, ni boire ou manger.

Un avion de ligne a été envoyé de Perth, en Australie-Occidentale, pour évaluer la situation et devrait atteindre la région vers 02h30 UTC dimanche. L'avion a suffisamment de carburant pour rester en poste pendant 3 heures, lorsque son équipage évaluera les dommages causés au yacht indien de 36 pieds et tentera d'établir un contact radio avec Tomy.

Les autorités australiennes sont également en train de repositionner un avion de recherche et de sauvetage à la Réunion pour aider à la mission de sauvetage avec la frégate de classe Anzac HMAS Ballerat qui se prépare à quitter Perth. Il faudra 4 à 5 jours pour atteindre la zone, mais un hélicoptère et des installations médicales complètes se trouvent à bord.

Le navire de patrouille français Osiris, qui devrait arriver à Thuriya dimanche matin, est beaucoup plus proche. Elle a également des installations médicales à bord.

Indépendamment, les autorités indiennes ont envoyé un avion militaire de Maurice qui pourrait atteindre la zone autour de 23h30 UTC aujourd'hui et ont détourné des exercices au large de l'Afrique du Sud de la frégate INS Satpura et de la mission pétrolière INS Jyoti.

Source : B.Pickthall