samedi 22 septembre 2018

Vincent Riou remporte les 24h du Défi Azimut, Sam Davies sur ses talons - IMOCA

Ce samedi à 11h57 25s, Vincent Riou a franchi en vainqueur la ligne d’arrivée du parcours de 247 milles du 8ème défi Azimut après 18 heures, 39 minutes et 25 secondes. Longtemps aux commandes de la flotte, Sam Davies a réalisé une superbe course et décroché la 2e place, à moins de 7 minutes du vainqueur. Yann Eliès a complété un podium 100 % foilers, coupant la ligne seulement 11 minutes après Vincent Riou.


Crédit : Y Zedda


La victoire finale s’est jouée entre quatre marins. Aux alentours de 6h ce matin, Sam Davies, Paul Meilhat, Vincent Riou et Yann Eliès ont enroulé dans un mouchoir de poche les waypoints « Azimut 1 » et « Azimut 2 », marques virtuelles positionnées par la direction de course à 70 milles au large des côtes bretonnes.


Tout s’est joué lors du dernier grand bord de reaching de 100 milles, avalé tribord amure à plus de 20 nœuds par les quatre premiers. Dans cette intense cavalcade, Sam Davies a remarquablement résisté aux assauts de ses trois poursuivants. « Ca bombarde ! Mais ça bombarde encore plus vite derrière ! ». Le skipper de PRB, son poursuivant, a grappillé du terrain petit à petit, revenant bord à bord avec Initiatives-Cœur, avant de finir par prendre les commandes à 30 milles de l’arrivée à Lorient, pour ne plus jamais les lâcher. C’est donc à 11h57 que Vincent Riou a franchi en grand vainqueur la ligne d’arrivée à Lorient, après 18 heures et 39 minutes de course. Sa vitesse moyenne sur l’orthodromie (route directe) : 13,25 nœuds.

Gagnante de la Dhream Cup fin juillet, Sam Davies décroche à nouveau un très beau résultat en terminant 2e du Défi Azimut, à seulement 7 minutes du vainqueur. Elle fait le plein de confiance en vue de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe. Le podium, 100 % foilers, est complété par Yann Eliès. Avec son IMOCA à dérives droites, Paul Meilhat, de retour de blessure, a magnifiquement résisté, même s’il accusait un déficit de vitesse de l’ordre de 2 nœuds au reaching dans la brise par rapport aux fusées à foils. Il devrait décrocher la 4e place, devant Boris Herrmann.


Les mots du vainqueur Vincent Riou

« Je n’ai pas très bien navigué cette nuit au près car je ne voulais pas faire trop de virements. J’essayais des nouvelles voiles. Du coup, je suis arrivé un peu en retard. SMA et Initiatives avait pris un peu d’avance. Sur le retour, c’était un bon bord de reaching pour foiler donc on en a profité. On a accéléré. Vu que PRB est un foiler plutôt rapide, cela m’a permis de rattraper tout le monde et de gagner. Je suis passé en tête à la première marque, 3ème à l’autre marque et j’ai pris la tête à 30 milles de l’arrivée. 

"A l'attaque"

Nous n’avons pas dormi de la nuit comme à chaque fois sur ce format de 24 heures. C’est à l’attaque. On connaît la musique. Cela permet de bien s’accoutumer aux nuits blanches car nous allons en faire quelques-unes pendant la Route du Rhum. On vient sur cette course pour prendre un départ avec les autres, se mettre dans le stress de la compétition, voir comment vont nos concurrents. Le bateau avec les foils est super rapide. 

Nous avons eu un petit médium avec de la mer car il y a des perturbations qui se succèdent en ce moment en Bretagne. Cette nuit nous n’avons pas eu de vent, nous avons fait la bordure d’un petit anticyclone avec du vent inférieur à 10 nœuds. Le vent est rentré en deuxième partie de nuit et il est rentré fort quand nous sommes arrivés à la marque numéro 2 située dans l’Ouest de la Bretagne. Puis, nous sommes revenus avec un front sous la pluie. »


24h Azimut - Classement des 4 premières arrivées :

1. Vincent Riou - PRB : 18h 39min 24sec
2. Samantha Davies - Initiatives Coeur : 18h 46min 24sec
3. Yann Elies - Ucar StMichel : 18h 50min 10sec
4. Paul Meilhat- SMA Voile : 19h 19min 34sec
5. Boris HerrmannRacing - Malizia 2 / Yacht Club de Monaco : 19h 33min 20sec
6. Louis Burton autour du monde - Bureau Vallée 2 : 19h 53min 56sec
7. PURE Famille Mary - Romain Attanasio : 21h 01min 35sec
8. NEWREST Art & Fenêtres - Fabrice Amedeo : 21h 11min 52sec
9. TIME FOR OCEANS - Stéphane Le Diraison : 21h 18min 45sec
10. LA FABRIQUE - Alan Roura : 21h 20min 25sec
11. MONIN - Isabelle Joschke : 21h 32min 48sec
12. LA MIE CALINE Artipôle - Arnaud Boissières : 22h 17min 6sec
13. GROUPE SETIN - Manuel Cousin : 23h 19min 56sec

ABD : CHARAL - Jérémie Beyou
ABD : Vers un monde sans SIDA - Erik Nigon

Source : Défi Azimut