mercredi 12 septembre 2018

Le doublé pour Sébastien Simon sur La Solitaire, vainqueur à Saint-Gilles Croix de Vie avant la dernière étape demain

En remportant cette troisième étape entre Muros-Noia et Saint Gilles Croix de Vie, Sébastien Simon pose son empreinte sur la Solitaire URGO Le Figaro. Il conforte sa place de leader au classement général avec plus de 35 minutes sur Xavier Macaire (Groupe SNEF) et marque les esprits par cette double victoire dans le golfe de Gascogne. Le skipper de CMB Performance a construit sa victoire pas à pas, faisant preuve tour à tour de réussite, de vitesse, de lucidité et de sang froid. 


Credit : A.Courcoux

Sébastien Simon usé mais serein

« Je me suis bien donné et les quatre nuits en mer, ça commence à faire mal ! Deux victoires d’étape sur trois et trois étapes en cinq ans de Figaro, je sais pas si beaucoup ont fait ça. Et puis c’est pas comme si j’avais pris la tête à la fin de la course. Je me suis retrouvé devant à 250 milles avant l’arrivée, quand on avançait à 4 noeuds. Mentalement c’était dur j’ai essayé de pas trop me focaliser sur la course, de prendre du plaisir et ça l’a bien fait » Usé mais serein à son arrivée au petit jour, Sébastien Simon savourait simplement, comme apaisé, cette deuxième victoire consécutive qui lui ouvre un boulevard à la veille du départ de la dernière manche de cette 49ème URGO Le Figaro.


Qui aurait imaginé de voir Sébastien Simon pointer à la 35ème place à la sortie de la baie espagnole, s’enfermant au large et au Sud, quand Pierre Quiroga (Skipper Espoir CEM- CS), très beau deuxième à Saint Gilles, montrait la voie du Nord en rasant les cailloux. Simon ne désarme pas, prend son piolet avec ses rivaux Alexis Loison (Custo Pol) et Xavier Macaire (Groupe SNEF) et s’accroche. « J’ai eu du mal à partir, c’était pas une situation très confortable. Finalement, avec de petits coups de réussite, j’ai réussi à remonter. J’ai l’impression que tout le monde a été bien servi à un moment donné, moi aussi ».


Dernière banderille hier

Toute la nuit, Simon grappille les places dans le paquet, tricote en rythme à l’inverse d’Alan Roberts (Seacat Services) ou Corentin Douguet (NF Habitat) qui tentent à terre et ne s’en remettront jamais vraiment. En moins de 24 heures, après un contournement interminable de la pointe de l’Espagne, il a refait tout son retard et s’installe en tête.

Bien dans sa course, c’est finalement hier dans la matinée que Sébastien Simon plante sa dernière banderille au petit groupe dans lequel il tricote depuis 48 heures. Pendant que Thierry Chabagny s’enlise dans son option, en deux risées bien négociées, Simon lâche Charlie Dalin (Skipper Macif 2015), Gildas Mahé (Breizh Cola), Anthony Marchand (Groupe Royer-Secours Populaire) et Erwan Tabarly (Armor Lux)


"Pas beaucoup d’écart"

Sixième, Xavier Macaire conforte sa deuxième place au général. Quant à Anthony Marchand, septième, il reste sur le podium au général. Alors, tout ça pour ça ? « C’est vrai que c’est une étape où il n’y a pas beaucoup d’écart. Mais ça conforte ma place au général et ça va me permettre d’aborder la dernière étape plus sereinement. Et puis, celle-là ne fera que 24 heures, ce sera facile », conclut Sébastien Simon.



Sébastien Simon (Bretagne CMB Performance), vainqueur de la troisième étape à Saint Gilles Croix de Vie

« Je suis bien content ! C’est une étape où il n’ y a pas beaucoup d’écart. Mais ça conforte ma place au général et ça va me permettre d’aborder la dernière étape plus sereinement. C’était une longue étape, bien dure, très différente de celles d’avant et je suis très content de l’avoir emporté. 

La première nuit c’était compliqué de dormir parce qu’il n’y avait pas de vent. J’ai pas saisi ce qui se passait ; la deuxième nuit, je me suis bien reposé, le bateau était plus stable, c’était plus facile. La troisième nuit par contre, j’ai senti qu’il se passait quelque chose, que c’était pas du tout le moment d’y aller. J’avais la tête qui tombait, j’essayais de rester accroché. La dernière, avec l’euphorie de l’arrivée, on reste accroché. Ca a encore molli à l’ile d’Yeu, c’ était pas le moment de se relâcher. La prochaine étape ne fait que 24 heures, ce sera facile. »


Pierre Quiroga (Skipper Espoir CEM-CS), deuxième à Saint-Gilles Croix-de-Vie

« C’était un temps de Méditerranée ! Une étape longue et pleine de rebondissements en mer. Le vent était capricieux… Il en a fait des siennes et il fallait se frayer le bon chemin à travers tout ça. Quand je suis parti vers le Nord après le cap Ortegal, je ne savais pas qu’il y avait Thierry Chabagny mais j’ai pris un énorme plaisir parce que j’ai navigué comme je le voulais, parce que je n’avais personne à côté de moi pour mettre de la pression, parce que j’ai navigué comme je le sentais. Et ça m’a emmené proche de la route directe en faisant abstraction des autres concurrents : je suis content que ça ait payé ! »


Gildas Mahé (Breizh Cola), troisième à Saint Gilles Croix de Vie

« C’était un truc de dingue car on est tous arrivés en une demi-heure, enfin une bonne partie en tout cas après tant de trucs quand tu voies le nombre de virements de bords, le nombre de fois où on a cru prendre un plomb définitif en loupant la risée, la rotation, la bascule. Et au final, ça c’est joué sur le dernier virement au large à 100 mètres près.

Franchement il fallait mettre du cœur à l’ouvrage en permanence, c’était compliqué. Il y a une prochaine étape demain, j’ai un objectif depuis que j’ai cassé une barre de flèche, c’est de gagner une étape. Je sais que je peux le faire et il ne reste qu’une étape. »


La Solitaire - 3ème étape avant jury :

1) Sébastien Simon - Bretagne CMB Performance arrivé à 06h 40m 26s
2) Pierre Quiroga - Skipper Espoir CEM CS arrivé à 06h 43’50’’, à 03’ 24’’ du vainqueur
3) Gildas Mahé - Breizh Cola arrivé à 06h46’13’’, à 05’47’’ du vainqueur
4) Erwan Tabarly - Armor Lux arrivé à 06h 49’04’’, à 08’38’’ du vainqueur
5) Pierre Leboucher - Guyot environnement arrivé à 06h49’16’’, à 08’50’’ du vainqueur
6) Xavier Macaire - Groupe SNEF arrivé à 06h 49’40’’, à 09’14’’du vainqueur
7) Anthony Marchand - Groupe Royer - Secours Populaire arrivé à 06h50’06’’, à 09’40’’ du vainqueur
8) Alexis Loison - Custo Pol arrivé à 06h 50’42’’, à 10’16’’ du vainqueur
9) Charlie Dalin - Skipper MACIF 2015 arrivé à 06h51’10’’, à 10’44’’ du vainqueur
10) Frédéric Duthil - Technique Voile arrivé à 06h53’02’’, à 12’36’’ du vainqueur
11) Tom Dolan - Smurfit Kappa arrivé à 06h 55’10’’, à 14’44’’du vainqueur - 1er Bizuth
12) Thierry Chabagny - Gédimat arrivé à 6h55’32’’, à 15’06’’ du vainqueur
13) Corentin Douguet - NF habitat arrivé à 6h56’01’’, à 14’35 du vainqueur
14) Martin Le Pape - Skipper MACIF 2017 à 6h56’45’’, à 16’19’’ du vainqueur
15) Benjamin Dutreux - Sateco Team Vendée Formation 6h59’02’’, à 18’36’’ du vainqueur



La Solitaire - Classement Général avant jury :

1) Sébastien Simon - Bretagne CMB Performance leader en 9j16h2’14’’
2) Xavier Macaire - Groupe SNEF à 35’45’’du leader
3) Anthony Marchand - Groupe Royer - Secours Populaire arrivé à 40’31’’ du leader
4) Charlie Dalin - Skipper MACIF 2015 à 46’53’’ du leader
5) Thierry Chabagny - Gédimat à 49’29’’ du leader
6) Corentin Douguet - NF habitat à 1h17’35’’ du leader
7) Pierre Leboucher - Guyot environnement à 1h18’26’’ du leader
8) Eric Peron - Finistère Mer Vent à 1h18’48’’ du leader
9) Benjamin Dutreux - Sateco - Team Vendée Formation à 1h19’4’’ du leader
10) Martin Le Pape - Skipper MACIF 2017 à 1h21’38’’ du leader
12) Thomas Cardrin – Team Vendée Formation à 1h24’47’’ du leader – 1er Bizuth

Par la rédaction
Source : Rivacom