vendredi 5 octobre 2018

La Volvo Ocean Race vers l’horizon 2021, "Nous ouvrons un peu plus les portes aux jeunes générations"

La prochaine édition de la Volvo Ocean Race, prévue pour débuter en 2021, inclura deux classes de bateaux, plus de femmes, et un trophée dédié aux jeunes (Youth Challenge Trophy). « Cela marque la première étape d’une longue série, afin de créer une superbe opportunité pour nos marins d’IMOCA. Nous sommes impatients de continuer notre travail avec les organisateurs de la course pour créer un fantastique évènement, » commentait Antoine Mermod, le Président de la classe IMOCA.



Crédit : Y Riou (Onboard Reporter)


Les premiers détails viennent d’être dévoilés avec la version préliminaire de l’instruction de course qui définit les règles générales du prochain évènement. Les organisateurs de la course continueront de consulter les partenaires clés dans les prochaines semaines, avant d’ouvrir les inscriptions pour la prochaine édition, le 11 décembre 2018.


IMOCA et VO65 sur une même course

Deux classes participeront en 2021 ; les IMOCA 60, bateaux haute-performance à foils, et les monotypes VO65, qui nous offraient une course aussi serrée qu’exaltante lors des deux dernières éditions. Les équipes en IMOCA 60 s’affronteront pour le titre global ; tandis que celles en VO65 se disputeront le Youth Challenge Trophy, puisque la majorité des 10 équipiers à bord devra avoir moins de 30 ans, avec au moins trois navigants âgés de moins de 26 ans.

Toutes les équipes, aussi bien en IMOCA qu’en VO65 devront embarquer des femmes, avec diverses options de répartition.

« Ces règles offriront des opportunités pour que les meilleurs athlètes de notre sport prennent part à notre évènement, » affirmait Richard Brisius, le Président du corps organisateur. « Dans le même temps, nous ouvrons un peu plus les portes aux jeunes générations afin qu’elles participent à l’un des plus prestigieux évènements grâce au Youth Challenge Trophy. »

« Nous nous engageons à développer davantage notre programme de développement durable lancé au cours de la dernière édition de la course. Les directives concernant le développement durable seront communiquées à toutes les équipes, villes étapes et autres partenaires, en nous basant sur les apprentissages des années passées. »


La classe IMOCA 60 à la pointe de la technologie

Le changement vers les IMOCA 60 à foils ajoute un nouvel angle mêlant performance et design à la course, après les deux dernières éditions courues sur des monotypes.

« Historiquement, les avancées concernant le design et la performance ont été une composante importante de cette course depuis 1973, » ajoutait le co-Président Johan Salén. « La classe IMOCA 60 est à la pointe de la technologie pour les monocoques de course au large ; et les marins tout comme les designers seront à l’affût du moindre avantage technologique. »

« Notre sport est unique en son genre en ce sens où nos athlètes ne s’affrontent pas seulement les uns les autres, mais notre course les emmène dans les endroits les plus reculés de la planète, » déclarait Richard Brisius. « Nos marins mettent leurs esprits compétitifs sur le fil, au travers des expériences qu'ils partagent et des défis qu'ils rencontrent ensemble. Les athlètes ont une détermination et une confiance mutuelles qui transcendent notre sport, et nous parlent à tous. »


Des reporters embarqués (Onboard Reporters) seront sur chacun des bateaux, chargés de retranscrire l’histoire en vidéos, photos, audios et à l’écrit.


Source : Volvo Ocean Race