lundi 1 octobre 2018

Vainqueur de la Jacques Vabre, Maxime Sorel sera au départ de la Route du Rhum : "Etre Malouin, ça te booste !"

Le vainqueur de la dernière Transat Jacques Vabre, catégorie Class40, s'alignera au départ de la Route du Rhum. Maxime Sorel se prépare activement pour être au top le 4 novembre prochain. Mais le skipper du Mach40 V&B le sait bien. Il aura fort à faire pour briller face aux nouveaux Class40 flambant neuf menés par des spécialistes de la course au large. Il raconte. 


Crédit : E Allaire

Les entraînements s’enchaînent sur V&B

Maxime Sorel : "Cet été, on a fait un petit chantier au Centre Nautique de Lorient et sorti le bateau une semaine et demie pour travailler sur la quille car on avait pris des casiers sur les dernières courses. Le Class40 V&B a aussi été démâté pour scanner le mât. 

Depuis la remise à l'eau début septembre, on enchaîne les entraînements avec d'autres Class40 (ndlr : Carac, Tohapi, Aina, Lamotte, Leyton, ...) à Lorient sous la houlette de Tanguy Leglatin. On peaufine, on modifie les réglages du mât en vue de la Route du Rhum. Il nous reste encore deux grosses sessions de stages pour se caler. On est plutôt bien."


15 bateaux capables de gagner

"Sur les inscrits au départ de la Route du Rhum, 15 bateaux sont capables de gagner et 20 peuvent faire un podium. Les marins qui me font le plus peur ? Arthur Levaillant sur son Mach40 neuf Leyton. Yoann Richomme avec son Lift40 est aussi à surveiller. On a vu qu'il allait vite, maintenant on ne connait pas encore bien son bateau. Phil Sharp est aussi un concurrent très sérieux. Il connait parfaitement sa monture et son ancien GDF SUEZ est hyper polyvalent, plus que V&B."


Des Mach40 neufs comme concurrents

"Les nouveaux bateaux Class40 sortis cette année sont essentiellement des Mach40.3 avec la même carène que V&B, d'ancienne génération. La quille et les safrans sont un peu modifiés et le mât est nouveau. Mais ce sont les mêmes moules que V&B. 

De notre côté, on a un nouveau jeu de voiles depuis la remise à l'eau. Au-delà de 15 noeuds, on commence maintenant à sortir notre épingle du jeu. Le bateau va vite, on s'entraine pour !


Etre Malouin sur la Route du Rhum, ça booste !

"Partir de Saint Malo, ce n'est que du plus ! Ce n'est pas tant de partir de la maison vis-à-vis de l'aspect médiatique, c'est plutôt par rapport aux partenaires. On aura une salle à Saint Malo, l'Amiral, à 300 mètres du village. Tous les midis, entre 100 et 150 personnes sont attendues et idem tous les soirs. Tu ressens une grande communauté derrière toi et ça te booste mentalement. C'est génial ! Par contre, c'est épuisant. Sur la course, j'irai donner le meilleur de moi-même. Mais on sait que la voile est un sport mécanique. Il peut se passer n'importe quoi."



Maxime Sorel et V&B rêvent de Tour du Monde en 2020

"V&B est motivé pour faire autre chose." Le partenariat avec V&B prendra fin en janvier 2019. Et pourquoi pas un Tour du monde dès 2020 pour ce duo formé depuis la dernière Route du Rhum ?


Recueilli par E Allaire