jeudi 31 janvier 2019

Bernard Stamm team manager, Robin Follin prend la barre du Diam 24 Poujoulat, rendez-vous au SATT

Ex-skipper du Diam 24 Cheminées Poujoulat, Bernard Stamm vient de passer le flambeau. Un nouvel équipage de jeunes talents reprend la barre et se lance sur le circuit, encadré par le marin suisse. Les choses sérieuses débuteront le 2 février, à Oman, pour la première épreuve du World Diam Tour.


Credit : JM Liot

Dans le vif du sujet sur le Sailing Arabia The Tour

Après deux stages préparatoires à La Grande-Motte en janvier, l’équipe Diam 24 de Cheminées Poujoulat va pouvoir rentrer dans le vif du sujet. Encadré par leur team manager, Bernard Stamm, le nouvel équipage composé de Robin Follin (barreur, 24 ans), Antoine Rucard (24 ans) et Gauthier Germain (23 ans), s’envole pour Oman. Cheminées Poujoulat va s’aligner, le 2 février, au départ de l’EFG Sailing Arabia – The Tour, première épreuve du circuit mondial.

Deux semaines alternant stadiums, parcours côtiers et raids plus longs, avec des vents réputés faibles doublés d’effets de site dans le nord montagneux et des brises plus soutenues dans le sud.


Jeunes et solides

Un peu fatigué de « descendre d’un bateau pour monter sur un autre », Bernard Stamm a proposé à l’un de ses jeunes équipiers sur le dernier Tour de France à la voile, Antoine Rucard, de composer un équipage de jeunes coureurs. « C’est Antoine qui a contacté Robin (Follin) » et Gauthier Germain, poursuit Bernard Stamm.

Robin Follin s’est imposé comme l’une des étoiles montantes de la voile française. Le talent du régatier de Sainte-Maxime a éclaté à la barre de l’AC45 de la Team France Jeune. Il s’est même payé le luxe de battre Cheminées Poujoulat sur le dernier Tour de France à la voile (3e contre 6e), alors qu’il avait débuté tard la préparation et disposait d’un petit budget ».


Hâte de découvrir ses adversaires

« L’ambiance est super, on s’entend tous très bien, sourit Robin Follin. Avec Gauthier, on se connaît depuis des années. Quant à Antoine, on était ensemble dans la Team France Jeune », qui a terminé cinquième à la Youth America’s Cup aux Bermudes. Bernard nous allège énormément en s’occupant de la gestion du projet. Il a l’habitude de tout faire tout seul. Tout est toujours très clair à l’avance. Il est à 100 % sur le projet ».

L’équipage attend maintenant de découvrir ses adversaires. « C’est la première course, on ne connaît pas nos concurrents », conclut Robin Follin.

Par la rédaction
Source : Rivacom