samedi 23 mars 2019

Top départ pour les 12 Class40 du Défi Atlantique, cap sur Horta, Kito de Pavant en tête devant Catherine Pourre

Les 12 monocoques de la Class40 ont quitté Pointe-à-Pitre à 15 heures en Métropole (soit 10 heures en Guadeloupe), dans le cadre du Défi Atlantique Guadeloupe - Horta - La Rochelle, à destination de Horta, la première étape.


Top départ pour les 12 Class40 du Défi Atlantique,
Credit : O.Blanchet



Prélude à ces 2 300 milles de course en équipage réduit de 2 à 4 marins, un parcours de 35 milles depuis l'îlet Gosier jusqu'à Marie-Galante via Basse-Terre.

Et c'est sans surprise qu'on retrouvait dès le coup de canon l'ensemble de favoris de l'épreuve bord à bord sur la ligne. Made in Midi de Kito De Pavant et Alex Pella se montrait le plus inspiré en franchissant en tête la ligne de départ au ras du bateau comité.

Plus bas sur la ligne, toujours en bâbord amure, Catherine Pourre et ses trois hommes d'équipage glissaient leur Earendil sous le vent d'Aymeric Chappellier (AÏna Enfance et Avenir), talonné par Tibco (Loïc Féquet) et Luke Berry (Lamotte-Module Création).


Les 39 marins de l'épreuve (dont 4 femmes), répartis sur les 12 Class40 vont rapidement rejoindre le grand large une fois passée l'île de Marie-Galante. Les conditions météos sur l'Atlantique s'avèrent, au moins pour les trois premières journées, propices à la grande vitesse, à des allures de plus en plus ouvertes.


Ils ont dit :
Catherine Pourre, Earendil :

« Tout l'équipage a grand hâte de partir. C'est sympa de regagner la France ainsi, en course, via les Açores. On s'attend à des conditions rapides, voire musclées en milieu de semaine prochaine. On s'y est préparé. »

Kito De Pavant, Made in Midi :

« Nous sommes deux, Alex Pella et moi-même et cela sera peut-être un handicap au départ, lors du louvoyage vers Marie-Galante, mais pour la suite, notre bonne connaissance du Class40, et la qualité de nos pilotes automatiques feront le reste. »

Miranda Merron, Campagne de France :

« Une belle transat nous attend, face à certains des plus éminents protagonistes de la classe. Le niveau est élevé et la course s'annonce intense et sans temps mort. »

Par la rédaction
Source : F.Bouillard