jeudi 25 avril 2019

25 IMOCA sur la 48e Rolex Fastnet Race, les nouveaux bateaux d'Alex Thomson et Sébastien Simon au départ

Samedi 3 août à Cowes (Ile de Wight), 25 IMOCA prendront le départ de la 48e Rolex Fastnet Race, une classique qui réunit tous les deux ans des centaines de voiliers. Au programme pour les duos, un parcours de 608 milles à destination de Plymouth, via le rocher du Fastnet.


Crédit : C Borlenghi


Engranger des points, capitaliser des milles

Inscrite au calendrier des Globe Series, la Rolex Fastnet Race permettra d'engranger des points au Championnat et de continuer à capitaliser des milles en vue de la sélection au Vendée Globe. Qui alors succédera à Paul Meilhat et Gwénolé Gahinet, vainqueurs en 2017 ?

La classe IMOCA avait négocié avec le Royal Ocean Racing Club (RORC) une vingtaine de places ainsi que la possibilité, pour ses skippers, de s’inscrire jusqu’au 15 février. Ce sont finalement 25 duos qui s’élanceront de Cowes le samedi 3 août. Pour respecter l’équité sportive dans le cadre des Globe Series, les bateaux seront jaugés et un système de contrôle des éléments de sécurité mis en place avec un départ spécifique et s’élanceront avant le gros de la flotte.

50 marins, deux IMOCA neufs

Quasiment tous les IMOCA qui s’élanceront sur la Transat Jacques Vabre prendront part à la Rolex Fastnet Race. Il ne manquera que certains bateaux neufs. Le fait que l’épreuve fasse partie des Globe Series, le Championnat du Monde de la classe, n’est pas étranger à cet engouement. Les vainqueurs de cette course de coefficient 2 engrangeront un joli pactole de 50 points. Les marins concernés par la sélection au Vendée Globe auront à cœur de boucler le parcours pour progresser dans la course aux milles qualificatifs pour le Vendée Globe.

Les performances de deux IMOCA de dernière génération, qui participeront à leur première course, seront aussi regardées à la loupe. Alex Thomson étalonnera son tout nouvel Hugo Boss tandis que le tandem Sébastien Simon/Vincent Riou s’alignera avec le flambant neuf Arkea-Paprec. La Rolex Fastnet Race marquera aussi le baptême du feu en IMOCA pour Kevin Escoffier (PRB) et Clarisse Crémer (Banque Populaire), qui pourra compter sur le précieux soutien d’Armel Le Cléac’h.

On verra des duos de grande qualité : Sam Davies/Paul Meilhat (Initiatives-Cœur), Jérémie Beyou/Christopher Pratt (Charal), Yannick Bestaven/Roland Jourdain (Maître CoQ), Isabelle Joschke/Morgan Lagravière (MACSF), Alan Roura/Sébastien Audigane (La Fabrique), Fabrice Amedeo/Eric Péron (Newrest-Art & Fenêtres).


Rôder les duos sur un parcours exigeant

Dans cette régate au contact, l’issue va se jouer sur des détails. Cette épreuve stratégique imposera de bien négocier les courants et les phénomènes locaux le long des côtes britanniques. Il y aura aussi une phase au large, lorsqu’il faudra aller virer l’emblématique rocher du Fastnet, en Mer d’Irlande où les conditions de vent et surtout de mer peuvent être très dures.


Source : Mer et Media