samedi 11 mai 2019

Sébastien Simon enroule le Fastnet en tête sur la Bermudes 1000 Race, "C’est un atout d’avoir fait du Figaro"

A 9h15 (heure française) ce samedi 11 mai, Sébastien Simon (Arkéa-Paprec) a été le premier à enrouler le phare du Fastnet, en mer d’Irlande, marque de parcours de la Bermudes 1000 Race Douarnenez-Brest. Sam Davies (Initiatives-Cœur), Boris Herrmann (Malizia Yacht Club de Monaco), Yannick Bestaven (Maître CoQ) et Maxime Sorel (V&B-Sailing Together) lui ont emboîté le pas.


Crédit : D Branigan/Oceansport/IMOCA

Les favoris sont au rendez-vous

Depuis le départ, donné de Douarnenez jeudi dernier à 17h, le passage au phare du Fastnet permet de faire un état des lieux précis. C’est Sébastien Simon qui a enroulé le premier ce rocher emblématique, à 9h15 ce matin. Tout juste une heure plus tard, à 10h15, c’est Sam Davies qui est passée à son tour, suivie de Boris Herrmann (à 11h) et Yannick Bestaven (à 11h15). Les favoris sont au rendez-vous et la bonne surprise vient de Maxime Sorel qui, pour sa première course en solo en IMOCA, a franchi le Fastnet à la 5e place (à 11h30).



Prochaine marque de parcours : un waypoint au large des Açores

Après le passage du Fastnet, les concurrents mettent cap sur un waypoint situé à 820 milles, au large de l’archipel des Açores. Pour les premiers, il va falloir gérer une phase de molle avant que le vent ne s’établisse au Sud-Est puis se renforce demain. D’après les derniers routages de la direction de course, les leaders pourraient atteindre le waypoint Açores mardi soir.


Seb Simon (Arkéa Paprec) : "une trajectoire rapide jusqu’aux Açores"

« Je pense que pour cette course qui dure environ une semaine, c’est un atout d’avoir fait du Figaro car c’est un rythme qui nécessite de dormir peu. J’ai encore du mal à savoir où placer le curseur pour faire les choses bien mais sans perdre de l’énergie dans des manœuvres inutiles. Cela viendra avec l’expérience mais déjà, j’arrive correctement à me reposer.

Les fichiers ne sont pas d’accord pour la suite mais a priori il va y avoir pas mal de vent. Le fichier américain annonce 34 nœuds. Je me suis préparé au pire pour ne pas perdre d’énergie le moment venu et ne pas paniquer. Je suis prêt à accueillir le vent, prendre des ris, envoyer les voiles qui vont bien. Nous allons avoir une trajectoire rapide jusqu’aux Açores et après cela va se compliquer. »

Ordre de passage au phare du Fastnet (heure française) :

1. Sébastien Simon (ARKEA PAPREC) : à 9h15
2. Sam Davies (Initiatives-Cœur) : à 10h15
3. Boris Herrmann (Malizia Yacht Club de Monaco) : à 11h
4. Yannick Bestaven (Maître CoQ) : à 11h15
5. Maxime Sorel (V&B-Sailing Together) : à 11h30
6. Damien Seguin - Voile - Groupe APICIL : à 12h30
7. Time for Oceans - Stéphane Le Diraison : à 13h
8. Clément Giraud - Envol by Fortil : à 13h15
8. ex-aequo Fabrice Amedeo : à 13h15

Vous conseille : Le trio Sébastien Simon - Sam Davies - Boris Herrmann aux commandes vers le Fastnet sur la Bermudes 1000 Race - 10 mai 2019


Source : Mer et Media