lundi 17 juin 2019

Tanguy Le Turquais s'échoue sur les roches d'Aurigny, Alexis Loison prend le large sur la Solitaire Urgo

Tanguy Le Turquais, skipper du Figaro Queguiner, s’est échoué sur les roches de la pointe Est d’Aurigny vers 13h30 sur la troisième étape de la Solitaire Urgo. Alexis Loison (Région Normandie) a, quant à lui, franchi en tête, lundi vers 12h40, la marque de passage d'Aurigny suivi par Gildas Mahé. Le leader creuse lentement mais sûrement l’écart sur ses concurrents, certains étant en sérieuse difficulté du côté des Ecrehou en raison de la renverse de la marée. 


Crédit : La Solitaire







Tanguy Le Turquais s’est échoué sur les rochers

Après plusieurs tentatives du solitaire, la Direction de Course a envoyé un pneumatique pour le sortir de ce mauvais pas. Quéguiner-Kayak était bien engagé dans les roches alors qu’il restait une vingtaine de centimètres d’amplitude marée. Le pneumatique réussit vers 15h à approcher suffisamment Quéguiner-Kayak Tanguy Le Turquais pour lui passer une remorque afin de le faire basculer à l’opposé des roches affleurantes. Opération délicate car la quille du Figaro Bénéteau 3 était bien coincée par les cailloux.

Quéguiner-Kayak put enfin inverser sa position. Puis le bateau fut dégagé et Tanguy Le Turquais put remettre son moteur en route avant de prendre la direction de Plymouth.

Le solitaire a immédiatement  effectué un check-up complet pour constater les dégâts : pas de voie d’eau et un safran abîmé. Il pouvait ainsi reprendre le fil de la course même s’il se doutait que cette manche allait compter pour rien.

« Ça a été un choc. Je progressais à contre-courant pour déborder la pointe. Un bon paquet de la flotte est passé entre deux cailloux pour se protéger au mieux du courant de jusant. J'ai rejoint cette partie de la flotte mais si elle est passée, moi qui étais seulement une dizaine de mètres derrière, j’ai été moins chanceux. Mon bulbe de quille s’est bloqué entre deux rochers et comme la mer continuait de descendre, je me suis échoué sur une plate. Ça a été terrible. Terrible de voir ça et de sentir le bateau s’abimer sous mes pieds. C’est l’un des pires trucs qui puisse arriver », a commenté le skipper de Quéguiner – Kayak.




Alexis Loison creuse l'écart

Encore propulsé par une fin de marée montante au virage de l’île et par une brise de Sud-Ouest encore palpable d’une dizaine de nœuds, Alexis Loison (Région Normandie) manoeuvrait en face du phare de Quenard Point, affalant son grand spinnaker pour passer sous gennaker sous les coups de 12h30. Le leader s’envolait littéralement dans ce coin qu’il connaissait parfaitement.

Le Normand comptait alors près de deux milles d’avance sur Gildas Mahé (Breizh Cola-Equi’Thé), lui-même devançant Yoann Richomme (HelloWork-Groupe Télégramme) d’un demi mille.


La renverse de la marée fait des dégâts

La problématique pour les poursuivants tient de la marée : la renverse a commencé par le Sud, pour les retardataires tels Armel Le Cléac’h (Banque Populaire, 40ème) encore bloqué du côté des Ecrehou tout comme Morgan Lagravière (Voile d’engagement, 39ème) et Thomas Ruyant (Advens-Fondation de la mer, 38ème). Et au sein de ce groupe, face au courant contraire, les vitesses moyennes dégringolaient à quatre nœuds, voire moins au fil des heures…

Un peu plus au Nord, le peloton subissait aussi un coup de frein avec la marée descendante à l’image de Xavier Macaire (Groupe SNEF, 16ème), de Loïck Peyron (Action Enfance, 14ème) ou de Corentin Douguet (NF Habitat, 12ème). Et au vu des trajectoires et des distances vis-à-vis de la pointe d’Aurigny, seuls les neuf premiers poursuivants pourraient enrouler l’île dans le sillage du leader, sans prendre trop cher côté écart.

Sur une mer d’huile, sous génois et grand-voile haute, Alexis Loison prenait donc le large en visant l’extrémité Ouest du DST des Casquets, la route la plus courte vers la baie de Plymouth tandis que ses poursuivants commençaient à buter sur un courant puissant provoqué par la renverse. 

La Solitaire Urgo - Pointage à 16h15 :

1 A Loison
2 G Mahé
3 A Marchand
4 M Le Pape
5 M Desjoyeaux
La suite, ici


Source : La Solitaire