dimanche 18 août 2019

Benjamin Schwartz en tête du championnat de France Elite : "Satisfait pour ma première saison en solitaire !" - Figaro

Il ne devait pas y participer. Benjamin Schwartz a pris finalement la 4e place de la Douarnenez Gijón. Un beau résultat qui permet au skipper de Action Contre la Faim de prendre la tête du Championnat de France Elite de Course au Large.


Benjamin Schwartz en tête du championnat de France Elite
Crédit : A Courcoux


Un plateau de qualité

Le plateau avait beau être réduit, le niveau n’en était pas moins affecté : « Même si nous n’étions ‘que’ 16, le plateau était de qualité. C’était intéressant de jouer avec ces concurrents et forcément, quand tu as moins de monde, tu as moins de pression. »

Ce qui lui aura notamment permis de tester plus de choses pendant ses navigations, comme ses trajectoires, ou ses choix de voiles: « Je me sentais un peu plus libre que sur la Solitaire et j’ai trouvé des boutons sympas en terme de vitesse, notamment dans le medium. »

Certes déçu de ne pas monter sur le podium, le skipper relativise en se disant qu’il a construit sa saison comme il le pouvait, puisqu’il travaille en parallèle pour la financer : « Dans ces conditions, je suis content de ce que je fais. »


Benjamin Schwartz en tête du championnat de France Elite de course au large

Cette 4e place lui permet de prendre la tête du championnat de France Elite de course au large. Benjamin Schwartz : « Ce n’était pas un objectif en début de saison, mais plus on s’en approche, mieux ça se présente ! »

La régularité du skipper de Action Contre la Faim tout au long de la saison a également payé : « Je n’ai jamais fait de coup d’éclat, mais je suis satisfait pour ma première saison en solitaire ! »

Benjamin Schwartz sera fixé au terme de la dernière épreuve du circuit, le Tour de Bretagne. Il le courra aux côtés de Fabien Delahaye, à bord de Loubsol : « Ça nous paraissait naturel de le faire ensemble puisque nous sommes tous les deux au Hub et nous avons tous les deux envie de bien faire. »

Une dernière semaine de course sur le circuit Figaro avant de savoir s’il est le premier bizuth champion de France de course au large.

Source : Rivacom