samedi 3 août 2019

Départ demain pour les 16 Figaristes de la Douarnenez Gijon, pas de Fastnet pour cette première étape

Sur les pontons de Tréboul, les skippers de la Douarnenez Courses Solo Gijón s’affairent à régler les derniers détails avant le départ de la première étape demain dimanche 4 août à 13 heures. L’ambiance, studieuse, reste malgré tout plutôt décontractée. La perspective d’une traversée qui, si elle fait la part belle à la stratégie, ne devrait pas trop éprouver marins et matériels, tout concourt à dédramatiser les enjeux.


Credit : F.Van Malleghem



C’est finalement une situation météorologique assez classique au mois d’août que les solitaires devraient rencontrer sur cette première étape. Dimanche, un front peu actif risque de générer quelques gouttes de pluie pour fêter le départ de Douarnenez.

C’est en fin de nuit de dimanche à lundi que les solitaires devraient affronter le plus fort des vents avec, au passage d’un deuxième front, des vents de sud-ouest de 25 nœuds, voire 30 dans les rafales.

Le juge de paix pourrait être une petite cellule dépressionnaire peu active à l’ouest du cap Finisterre. Les solitaires devront être particulièrement attentifs à son évolution : ce nouveau petit centre dépressionnaire pourrait générer des masses nuageuses et des variations du vent très localisées. Dans du petit temps, c’est peut-être ici que se feront les différences.


Retrouvez les inscrits ici


Par la rédaction
Source : L.Lunven