mardi 17 septembre 2019

Le Défi Azimut commence demain, vent soutenu mercredi et jeudi pour les Runs et le départ des 48 heures Azimut

Avec un vent de Nord-Est irrégulier de 20 à 25 nœuds sur ce Défi Azimut 2019, les conditions vont être propices à affoler les compteurs lors des Runs demain  (départ de Lorient La Base à 14 h 30). D’autant qu’avec cette brise venant de terre, la mer devrait rester maniable dans les courreaux de Groix et permettre aux plus aguerris des 21 IMOCA présents à Lorient d’appuyer franchement sur la pédale.


Crédit : A Ross

Ça va fumer !

Images spectaculaires en perspective donc, mais vigilance du côté de l’organisation : « Il faut rester concentré car les bateaux sont nombreux, de plus en plus rapides et exigeants » explique Jacques Caraës le directeur de course. « C’est devenu un rendez-vous incontournable ce Défi Azimut, comme la rentrée pour cette classe IMOCA. Les skippers viennent s’observer et régater. »

Depuis hier, le port de Lorient La Base est entièrement ouvert aux concurrents dans sa configuration définitive avec des catways adaptés à l’envergure impressionnante des foilers. Les arrivées se sont succédé dans la soirée alors que sur les derniers IMOCA tout récemment mis à l’eau (Advens for Cybersecurity, MACSF,…) on continuait à travailler d’arrache-pied.


DMG Mori et Malizia II non partants

DMG Mori (Kojiro Shiraishi) mis à l’eau le 2 septembre dernier, a renoncé ce matin à participer aux Runs et aux 48 Heures mais se réserve pour le Tour de Groix dimanche. Retardé dans son convoyage retour de New York, Malizia II (Boris Herrmann) a quant à lui été obligé d’annuler sa participation.

Ils seront donc 21 demain à s’élancer sur les Runs, un segment d’environ 1,5 milles mouillé travers au vent entre la côte et Groix par les équipes du Centre Nautique de Lorient.

500 milles pour les 48 heures Azimut

Jeudi après-midi, les IMOCA s'élanceront sur les 48 heures Azimut,  premier véritable test-match de la saison avec un plateau aussi fourni. Le départ sera donné à 13 h 00 au large de Lorient et la flotte devrait foncer sans bouée de dégagement au reaching vers un way-point situé à mi-golfe de Gascogne, quelque part vers la bouée BXA. Cap à l’Ouest ensuite pour un nouveau bord d’environ 150 milles au vent arrière avant de revenir dans l’après-midi et la nuit de vendredi vers Lorient au près.

 « Les conditions seront très rapides sur le premier bord dans du vent soutenu, explique Jacques Caraës. Comme le but n’est pas de favoriser exagérément les foilers, le parcours prévoit aussi de la descente au portant et du près ». Vendredi, le vent devrait tourner franchement pour venir au Sud en faiblissant. La direction de course attend donc le dernier moment pour caler le deuxième way-point du parcours définitif. « On va partir pour plus de 500 milles, sur un parcours qui devrait ressembler à un triangle équilatéral, mais l’enjeu dans un vent mollissant est de calibrer une ETA réaliste pour la suite du programme »

Pour clôturer dimanche cette édition, place au tour de Groix dimanche. Chrono à battre détenu par PRB depuis 2015 : 1 heure, 8 minutes et 10 secondes.

Retrouvez la liste des inscrits, ici


Source : défi Azimut