lundi 2 septembre 2019

Miranda Merron poursuit sa préparation IMOCA : "Nous serons fin prêts pour la Jacques Vabre"

« Il n’y a pas de rentrée pour nous, puisqu’il n’y a pas eu de sortie » s'amuse Miranda Merron depuis Cherbourg où, en compagnie d'Halvard Mabire, elle poursuit la préparation de son Imoca Campagne de France. Elle progresse chaque jour dans la découverte de son plan Owen Clark lancé en 2006, désormais doté de ses nouvelles couleurs.



Credit : V.Curutchet / IMOCA



La Rolex Fastnet race, disputée le 3 aout dernier, s’est soldée par une 15ème place, sur 20 Imoca engagés. Au delà du résultat sportif, Miranda Merron a eu tout le loisir d’approfondir sa connaissance du bateau.


Halvard Mabire : "Un projet colossal à l’échelle de notre micro structure"

« Je ne sais pas si le bateau va vite, mais il est très agréable à regarder sur l’eau » poursuit Miranda Merron. « C’est le voilier idéal pour un premier Vendée Globe. On l’oublie trop souvent, mais un tour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance, est une aventure exceptionnelle, une gageure qui jamais ne se banalisera. Peu de femmes ont terminé ce tour du monde non stop, 6 je crois, parmi lesquelles pas moins de 3 Britanniques, avec Ellen Mc Arthur (2ème en 2001), Dee Caffari (6ème en 2009) et Sam Davies (4ème en 2009). 

C’est là une motivation singulière pour moi, une inspiration aussi. Avec Halvard, nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour être au départ à l’automne 2020. Terminer cette course serait un accomplissement considérable dans ma carrière. »


Halvard Mabire souligne ; « Le Vendée Globe est un projet colossal à l’échelle de notre micro structure. C’est un engagement de chaque instant qui prend toute notre énergie sans repos aucun."


"Il reste beaucoup de travail à bord"

Campagne de France poursuit sa préparation à Cherbourg. « Il reste beaucoup de travail à bord, notamment sur l’électronique embarquée, et les moyens de communication. Nous sommes au four et au moulin, à la fois skippers et préparateurs de notre voilier. Nous attendons encore quelques voiles d’avant et serons fin prêts le 27 octobre prochain au départ du Havre pour notre troisième participation à la Transat Jacques Vabre. » Direction, Salvador de Bahia!

Par la rédaction
Source : D.Van den Brink