mercredi 16 octobre 2019

The Ocean Race 2021-22 fera escale à Itajaí, au Brésil, "C’est formidable de retourner à Itajaí"

The Ocean Race 2021-22 fera escale à Itajaí, au Brésil. Ce sera la quatrième fois consécutive que la ville située sur la côte de Santa Catarina accueille l’évènement. « C’est formidable de retourner à Itajaí, après trois stopovers à succès lors des précédentes éditions, » a déclaré Richard Brisius, le Président de The Ocean Race. « Voir l’engouement des locaux pour Martine Grael en 2017-18 a été un puissant rappel de ce que notre sport représente pour nos fans au Brésil. »



Crédit : P Martinez


En 2017-18, ItajaÍ était parmi les stopovers les plus visités de la course, avec plus de 440 000 fans venus dans le village de course, à l’issue de la dernière étape dans le Grand Sud.

« Je suis très heureux d’apprendre que The Ocean Race sera de retour à Itajaí. C’est une excellente nouvelle pour les marins brésiliens, et les fans de la course, » a ajouté Torben Grael, skipper du bateau Ericsson 4, vainqueur de l’édition 2008-09 de The Ocean Race, et désormais membre du conseil d’administration de World Sailing.

« Avec une possible équipe brésilienne dans la prochaine course, l’intérêt pourrait monter d’un cran, » a confié Torben Grael, qui était également le skipper de Brasil 1 en 2005-06.

« The Ocean Race est devenue une attraction majeure pour Itajaí. Pas seulement pour les locaux, mais aussi au niveau national et international, » a de son côté affirmé Volnei Morastoni, le Maire de la ville. « L’impact économique généré lors de l’édition 2017-18 était 28% plus fort comparé aux précédentes, et nous ferons en sorte de continuer sur cet élan. »

The Ocean Race est prévue pour partir d’Alicante en Espagne, au dernier trimestre 2021 et se terminer à Gênes en Italie au mois de juin 2022. Le parcours complet sera confirmé dans les semaines à venir. Itajaí rejoint les villes de Aarhus (Danemark) et La Haye (Pays-Bas), aux côtés du Cap-Vert, qui sera le premier stop en Afrique de l’Ouest dans l’histoire de la course.


Source : The Ocean Race