mardi 1 octobre 2019

Thomas Ruyant et Antoine Koch en mode training à bord du nouvel IMOCA Advens, "le timing est très serré"

Dans moins d’un mois Thomas Ruyant et Antoine Koch prendront le départ de la Transat Jacques Vabre. Depuis la mise à l’eau début septembre du nouveau plan Verdier Advens for Cybersecurity, le duo se prépare activement pour sa Transatlantique entre Le Havre et Salvador de Bahia. Antoine Koch livre ses impressions suite à la dernière navigation de l'IMOCA vendredi et samedi.


Credit : P.Bouras


Antoine Koch : "encore du travail pour trouver le mode d’emploi"


« Nous sommes contents quand on va sur l’eau. C’est important de ne pas perdre cet émerveillement. Advens for Cybersecurity est un bateau bien né. Dans certaines conditions, nous avons eu depuis le Défi Azimut de très bonnes sensations. Dans d’autres, c’est un peu plus difficile. Il y a encore du travail pour trouver le mode d’emploi. Il y a énormément de boulot afin d’être à 100% du potentiel du voilier. Le timing est très serré jusqu’au départ de la Transat. 

L’exercice est difficile car nous naviguons sur un voilier qui a passé un très grand cap technologique par rapport aux dernières générations d’IMOCA. Nous naviguons désormais plus grâce aux chiffres et moins au feeling. Parfois, un petit changement de réglages des foils peut nous faire gagner quelques nœuds ! A contrario, si tu ne trouves pas les bons réglages, il est possible d’aller moins vite que des voiliers à dérives droites, notamment au vent arrière. Il faudra certainement une année pour être totalement performant. 

L’accumulation des milles est la seule solution. La Transat Jacques Vabre va nous permettre d’appréhender mieux notre monocoque et à Thomas de préparer le Vendée Globe qui est l’objectif principal. On sera évidemment opportuniste car nous sommes des compétiteurs mais on garde à l’esprit qu’il faut du temps pour progresser. »

Advens for Cybersecurity prendra le chemin de la Normandie mi-octobre.

Source : TB Press