jeudi 7 novembre 2019

Cammas - Caudrelier premiers à empanner, prennent la tête de la Brest Atlantiques, à la latitude des Canaries ce soir

La deuxième nuit en mer s’est déroulée dans de bonnes conditions de glisse pour les quatre trimarans de Brest Atlantiques. Ils en terminent avec le contournement de l’anticyclone des Açores par le sud. Premier à empanner dans la nuit, Edmond de Rothschild est en tête à 8h, avec 88 milles d'avance sur Macif.



Credit : A.Courcoux


Gitana 17 premier à empanner

La descente de l’Atlantique Sud se poursuit dans de bonnes conditions pour les huit marins et les quatre media men partis lundi de Brest, même si le vent est très instable en force et en direction, ce qui les oblige à beaucoup manoeuvrer et régler.

L’un des enjeux de leur deuxième nuit de mer était de choisir le bon moment pour empanner et mettre le cap au sud, et c’est le Maxi Edmond de Rothschild (Franck Cammas/Charles Caudrelier) qui a frappé le premier, aux alentours de 2h30 du matin, ce qui lui a permis, en étant positionné plus près de la route directe, de passer en tête au classement de 8h.


200 milles d'écart en latéral

A bord du précédent leader, le Trimaran Macif, François Gabart et Gwénolé Gahinet ont poussé plus loin leur bord à l’ouest et attendu le début de matinée pour, à son tour, empanner et mettre le cap au sud. 200 milles d’écart séparent en latéral les deux bateaux jeudi matin.

Derrière, Sodebo (Thomas Coville/Jean-Luc Nélias) se montre toujours aussi véloce, pointé à 69 milles du leader, tandis qu’Actual Leader (Yves Le Blevec/Alex Pella), à 170 milles, n’a pas non plus concédé de terrain aux leaders dans la nuit.


Hubert Lemonnier, direction de course : 

« Toujours pas de coup de fil des bateaux depuis le départ, c’est la preuve que tout se passe bien à bord. Le Maxi Edmond de Rothschild est le premier à avoir empanné dans la nuit, si l'on regarde ses vitesses, il n’a quasiment pas été ralenti. 

Macif a suivi ce matin, tandis que Sodebo Ultim 3 devrait enchaîner. Ce dernier marche très bien en vitesse depuis le départ. Ça va être intéressant dans la journée de suivre la progression vers le sud du Trimaran Macif et du Maxi Edmond de Rothschild qui ont 200 milles d’écart en latéral, avec plus de pression à l’est pour le second, mais un meilleur angle pour le premier à l'ouest. 

Ils seront ce soir vers 21h à la latitude de Las Palmas, aux Canaries, le but est désormais de descendre vite vers l’équateur, il y a juste une petite zone de hautes pressions à négocier sur la route, surtout pour le plus à l'ouest, le Trimaran Macif, à 600 milles à l’ouest des Canaries. »


Classement à 8h :

1 MAXI EDMOND DE ROTHSCHILD à 12535.31 nm de l'arrivée
2 TRIMARAN MACIF à 88.42 nm du leader
3 SODEBO ULTIM 3 à 102.47 nm
4 ACTUAL LEADER à 183.16 nm

Source : Brest Atlantiques