mercredi 6 novembre 2019

Charal piégé dans le Pot au Noir, Jérémie Beyou cède la place de leader de la Jacques Vabre à Apivia : "Un peu sonnés"

Au moment d’aborder le Pot-au-noir, Jérémie Beyou ne cachait pas une certaine appréhension, tant cette zone de convergence intertropicale entre alizés des hémisphères Nord et Sud peut être aléatoire. Le piège s’est refermé mardi sur Charal, qui s’est retrouvé toute la journée bloqué dans une zone sans vent dont il peine encore à s’extraire mercredi matin. Résultat : il cède sa place de leader à Apivia.


Credit : JM Liot


Jérémie Beyou : "Nous essayons de sortir de là"

« Nous avions prévu une trajectoire qui nous semblait correcte, prise par les multicoques devant nous, nous avions identifié les champs de vent et nous nous étions décalés dans l’ouest. Nous avons pris un dernier grain ce matin (mardi) et après, rideau. Nous restons concentrés, nous essayons de sortir de là, mais nous ne sommes vraiment pas récompensés », a commenté Jérémie Beyou dans la nuit de mardi à mercredi.

Ce gros coup de frein a effectivement profité à Apivia (Charlie Dalin/Yann Eliès), qui, arrivé derrière Charal, a pu contourner la zone dans laquelle ce dernier s’est retrouvé collé, pour effacer les 100 milles de retard qu’il comptait mardi matin et prendre les commandes de la flotte 24 heures plus tard, sans être vraiment arrêté.


"Nous allons mettre du charbon"

La sanction est difficile pour Jérémie Beyou et Christopher Pratt : « Nous avons été un peu sonnés avec Chris, mais nous sommes solidaires et nous allons mettre du charbon pour revenir. Nous gardons la tête haute, il faut rester zen, se dire qu’il y a une part de loterie et surtout que ce n’est pas fini. »

La route de Bahia est effectivement encore longue (1300 milles mercredi matin).


Classement à 9h00

1 Apivia Charlie Dalin / Yann Elies
2 Charal Jeremie Beyou / Christopher Pratt à 35.92 milles du leader
3 11th Hour Racing Charlie Enright / Pascal Bidegorry à 86.06
4 PRB Kevin Escoffier / Nicolas Lunven à 95.44
5 Banque Populaire Clarisse Cremer / Armel le Cleac’h à 100.17

Source : Charal