mercredi 6 novembre 2019

Record des 24h pulvérisé par le Class40 Crédit Mutuel, Ian Lipinski et Adrien Hardy pleine balle sur la Jacques Vabre

Ian Lipinski et Adrien Hardy en tête de la Transat Jacques Vabre avec leur tout nouveau Class40 Crédit Mutuel engloutissent les milles avec une aisance déconcertante. Ils ont explosé hier soir le record des 24h avec plus de 415 milles au compteur ! Les deux Lorientais mènent toujours la flotte des Class40, ce matin, avec 70 milles d’avance sur leurs adversaires.


Credit : Ch.Breschi



« Ca va assez vite ! Nous avons même un peu hâte que ça ralentisse, mais on est super contents. Le bateau avance tout seul, on a trouvé la bonne voilure… On se déplace à quatre pattes, ça bouge beaucoup, on essaie de ne pas se blesser.  », expliquait Ian Lipinski, skipper du Class40 Crédit Mutuel, à la vacation course de ce matin.


Record pulvérisé !

Ian Lipinski et Adrien Hardy font une démonstration de leurs talents de techniciens en imposant un rythme de course soutenu depuis leur entrée dans les alizés. Et, hier, à la faveur de conditions météo favorables, ils se sont offert le record de vitesse des Class40 avec 415 milles engloutis en 24h ! Pour appel, le record en Class40 était détenu depuis 2017 par Maxime Sorel avec 377,7 milles parcourus en 24h lors de la Transat Jacques Vabre.



Bientôt le Pot au Noir

La tête de flotte des Class40 est en train de doubler l’archipel du Cap Vert. Les concurrents bénéficient toujours d’un flux d’alizé soutenu de plus de 20 nœuds leur permettant de flirter avec des vitesses moyennes de plus de 15 nœuds. A ce rythme, ils devraient entrer la nuit prochaine dans la « zone de turbulences intertropicales » du Pot au Noir. Un regroupement est à prévoir…


Mise à l'eau en août dernier

Tout est allé très vite suite à la construction d’un bateau novateur, mis à l’eau en aout dernier, la mise au point de ce prototype s’est faite en mode accéléré.

« J’ai vite senti que ce bateau était bien né, aussi bien en terme de comportement que de performances, sourit David Raison, l’architecte de ce Max40. Mais c’était un sacré défi… Etre au départ avec un bateau prêt était déjà une victoire, leur début de course est excellent. Ils naviguent extrêmement bien, leur trajectoire est vraiment propre. »


Par la rédaction
Source : Kaori