vendredi 15 novembre 2019

François Jambou premier en proto de la deuxième étape de la Mini Transat au Marin, Axel Tréhin deuxième - ITW

François Jambou à bord de Team BFR Marée Haute Jaune, le premier proto, a franchi la ligne d'arrivée de la deuxième étape de la Mini-Transat hier jeudi à 18h 00 min 07 secondes (heure de métropole) au Marin. Son temps de course est de 12 jours, 02 heures, 27 minutes et 07 secondes. "Je suis très ému et j’ai du mal à réaliser. J’ai fait beaucoup de sacrifices qui ont du sens aujourd’hui avec cette victoire." Axel Tréhin, à bord de Project Rescue Ocean, deuxième proto, a franchi la ligne d'arrivée ce vendredi à 6h51.


Credit : Ch.Breschi



François Jambou : "Cette victoire va changer ma vie"


"Toute ma vie a été tournée autour de ça, pour pouvoir en arriver là. Je n’ai pas de salaire depuis un an et demi car j’ai arrêté de bosser. Dernièrement je n’ai pas été très présent pour mon fils de 3 ans. Cette victoire va changer ma vie, il y aura un avant et un après."

« J’étais dans un mode où il ne fallait pas casser le bateau. J’étais vraiment en mode vitesse moyenne, il y avait plein de moments où j’aurais pu tirer davantage sur le bateau mais dès que ça tapait, dès qu’il y avait un bruit étrange dans le bateau, je calmais un peu. Au GPS quand on voit qu’il reste 1 500 milles à parcourir, on n’a pas envie de les faire sous gréement de fortune ! »


"Mentalement c’était plus difficile"

« On a eu des conditions funs, toujours au portant. C’était une navigation formidable. Le bateau planait tout le temps. Il y avait des superbes paysages, des soleils rasants, on ne pouvait pas rêver mieux. Mentalement c’était plus difficile, j’ai eu du mal à gérer le stress de la compétition. »

« La Mini-Transat est la course de ma vie. Je n’ai jamais rêvé de faire la Route du Rhum ou le Vendée Globe. Je suis arrivé à la voile sur le tard, vers 16 ans. Pour moi la Mini-Transat était la course de Mr Tout-le-monde et je pensais y avoir accès un jour. Gagner cette course, c’est extraordinaire ! »



Axel Tréhin, deuxième à 12 heures, 51 minutes, 47 secondes du premier :


« C’était intense, je suis content d’être arrivé ! C’est un bon résultat. Je voulais faire mieux qu’en 2015 (4e place en proto), c’est chose faite. Je suis aussi super content pour François (Jambou) qui a très bien navigué. C’était vraiment une belle transat. La victoire sur la première étape était hyper chouette et la 2e place au général c’est génial aussi ! »

« La course a été rapide. Le bateau fusait, il ne s’arrêtait jamais. J’ai fait trois départs à l’abattée monumentaux en 36 heures juste après le départ. François (Jambou) a été bon dans ces moments-là, il a accepté d’être un peu plus lent. »

« J’ai pas mal concédé de terrain sur François suite à la perte de mon spi medium car avec le grand spi, je n’avais pas un bon angle. Cela fait partie du jeu, tout le monde a son lot de mésaventures. Je ne suis pas le plus à plaindre car je suis là au Marin, à la 2e place. »


Retrouvez la première étape ici


Par la rédaction
Source : Mini Transat