vendredi 15 novembre 2019

La Brest Atlantiques relancée, les marins ont temporisé, Gitana 17 reprend la tête, Sodebo Ultim perd gros

Confrontés depuis leur passage des îles Cagarras à une grosse dépression au large de Rio de Janeiro, les quatre trimarans engagés sur « Brest Atlantiques » ont joué la carte de la sagesse dans la nuit de jeudi à vendredi, en choisissant de ne pas faire la route directe vers Le Cap, mais de suivre une trajectoire au nord pour échapper au gros de cette dépression et à une mer formée.


Credit : A.Courcoux


Trois Ultim à l'abri hier soir

Actual Leader, MACIF, revenu dans la course après 19 heures d'escale à Rio, et Sodebo Ultim 3, qui a préféré faire demi-tour alors qu'ils étaient en tête, ont décidé hier soir de se mettre à l'abri entre Rio et le Cabo Frio, à l'est, en attendant le passage d'une forte dépression qui traverse l'Atlantique.

Regroupement général

Bilan, un regroupement général de la flotte qui, au classement de 8h, se tient en 113 milles, l’écart séparant le premier, le Maxi Edmond de Rothschild (Franck Cammas/Charles Caudrelier), du quatrième, Actual Leader (Yves Le Blevec/Alex Pella).

Les conditions sur zone restent difficiles avec du vent de nord-est soutenu (25-30 nœuds), qui va peu à peu adonner au nord puis au nord-ouest, obligeant les marins à un savant compromis entre vitesse et préservation du matériel.


Jacques Caraës, directeur de course : "Un demi-tour qui a lui fait perdre environ 400 milles"

« La situation météo musclée a conduit Sodebo Ultim 3 à faire demi-tour hier. Thomas Coville souhaitait éviter le gros de la dépression pour préserver son bateau. C’était courageux parce que ça lui a fait perdre environ 400 milles, mais avec Jean-Luc (Nélias), ils ont agi en bons marins, la route jusqu’à Brest est encore longue. 

Les quatre bateaux ont fait dans la nuit une route nord au louvoyage pour essayer de se mettre en bordure de la dépression. Les conditions restent quand même bien musclées avec 25-30 nœuds de nord-est fichiers, ce qui veut dire rafales à plus de 35. 

Les premiers routages que nous avons fait tourner jusqu’au Cap donnent une arrivée là-bas aux alentours du 22 novembre, mais la situation météo est assez complexe avec un anticyclone sur leur route qui ne bouge pas beaucoup et une limite des glaces assez haute dont ils vont sans doute approcher à un moment. »


Brest Atlantiques - Classement à 8 h :

1 MAXI EDMOND DE ROTHSCHILD
2 TRIMARAN MACIF à 50.12 nm du leader
3 SODEBO ULTIM 3 à 60.45 nm
4 ACTUAL LEADER à 126.95 nm

Source : Brest Atlantiques