vendredi 15 novembre 2019

Sodebo Ultim se remet en mode course sur la Brest Atlantiques, Thomas Coville : "Moi, j’avais envie d’y aller"

Sodebo Ultim 3 a passé la première marque de parcours de Brest Atlantiques à Rio de Janeiro mercredi soir à 23h23. Après 18 heures de navigation en tête sur une route Sud Ouest dans des vents forts et une mer formée face aux étraves, Thomas Coville et Jean-Luc Nélias ont alors pris la décision de rebrousser chemin avant de temporiser et réétudier leurs options sur la route vers Cape Town.


Credit : Y.Zedda


Sodebo temporise

Mercredi soir, aux abords de Rio, Sodebo Ultim 3 passe en tête de Brest Atlantiques. L’équipage savait que la suite serait dure.

La suite ? Une dépression qui grossit sur la route vers CapeTown, tant et tant que la mer devient impraticable. Le chemin vers le Sud qui avait les faveurs des marins comme de la cellule routage semble se refermer avant que Sodebo Ultim 3 ait pu s’y engager, avec le risque de se faire rattraper par la dépression.

Jean-Luc Nélias (hier matin) : « Thomas, on ne va pas aussi vite que prévu, la dépression nous rattrape et on va se retrouver coincés au près dans 45-50 nœuds entre la dépression qui nous rattrape et la zone de glaces. On va devoir tirer des bords dans une mer démontée. »


"C’est difficile à accepter de perdre autant d’avance"

Il faut changer de trajectoire, choisir le meilleur compromis performance / sécurité. Pour Thomas Coville, c’est une décision de raison pour ne pas mettre en jeu la sécurité des hommes et du bateau.

Thomas Coville : « Quand on a pris cette décision, j’étais vraiment désabusé parce que si on réussissait à passer sous cette dépression, on doublait la mise et on se retrouvait avec une très confortable avance, on changeait de système avant les autres. 

Prendre cette décision de rebrousser chemin pour être en sécurité a été très difficile à prendre. Moi, j’avais envie d’y aller, mais la raison a fait que c’était dangereux. C’est difficile à accepter de perdre autant d’avance. »


Thomas Coville : "on devrait de nouveau se regrouper"

24 heures après la décision de temporiser et au vu des conditions, la décision pour le Team Sodebo de changer de trajectoire était la bonne, même si elle aura coûté la tête de course et fait perdre l’avance acquise. Les conditions attendues sur la suite du parcours ne semblent pas favorables à une échappée des leaders : en position du chasseur, Sodebo Ultim revient dans le match.

Thomas Coville : « La suite est très compliquée, on est au près dans de la mer hachée et formée. On a du mal à avoir la même cadence que les autres, on y travaille. Après, il y a de tels impacts sur le bateau qu’on se dit qu’on n’en est qu’à la moitié de la course et qu’il faut peut-être les laisser s’énerver. 

On va avoir beaucoup de manœuvres ces prochaines heures, ça va re-forcir la nuit prochaine avant qu’on arrive à l’approche de l’anticyclone où on devrait de nouveau se regrouper avec des vents faibles. »


Brest Atlantiques - classement à 16 h

1 Gitana 17
2 Macif à 46 milles du leader
3 Sodebo à 109 milles du leader
4 Actual Leader à 187 milles du leader

Source : Sodebo