lundi 6 mars 2017

Fin de partenariat entre Le Souffle du Nord et Thomas Ruyant, le skipper cherche de nouveaux partenaires

Durant près de deux ans, Le Souffle du Nord et Thomas Ruyant ont collaboré sur le circuit IMOCA. Transat Jacques Vabre, Vendée Globe, et courses d'avant saison, le skipper nordiste s'est illustré sur l'ex-Groupe Bel. Le partenariat arrivant maintenant à son terme, Thomas Ruyant est d'ores et déjà à la recherche de nouveaux partenaires. Il veut revenir sur le Vendée Globe en 2020 avec un projet compétitif. 


Credit : V.Curutchet/DPPI/VG

L'IMOCA toujours en Nouvelle Zélande
L'association Le Souffle du Nord s’attache à réparer et ramener le bateau en France, alors qu’il est toujours en Nouvelle-Zélande depuis son importante avarie survenue sur le Vendée Globe. Thomas Ruyant continue à travailler avec l’association sur les possibilités de chantier et retour en France.


Recherche de nouveaux partenaires
Le marin dunkerquois n’a qu’une envie : reprendre le départ du Vendée Globe. Dans cette optique, Thomas Ruyant va s’atteler à convaincre un ou plusieurs partenaires pour le montage d’un projet compétitif. Dans cette perspective, il travaille à court terme sur sa participation aux prochaines grandes courses que sont la Transat Jacques Vabre 2017 ou la Route du Rhum 2018.


Thomas Ruyant : « Aussi bien sportivement qu’humainement, j’ai vécu de grandes choses avec Le Souffle, Le Projet Imagine, les supporters et partenaires. Même si l’aventure s’arrête là, elle m’a profondément marqué. Je dois de mon côté me lancer à fond dans la recherche de partenaires car je veux vraiment revenir sur le Vendée Globe dès 2020 pour boucler ce tour du monde et me confronter aux plus grands ! »


Sylvain Derreumaux, Responsable de projet pour Le Souffle du Nord : « Nous avons vécu une énorme aventure ces deux dernières années avec Thomas Ruyant et, malgré la frustration de ne pas avoir été au bout de ce tour du monde, nous sommes fiers du chemin accompli avec lui. Il a magnifiquement incarné nos valeurs.» L'association mène aujourd'hui une réflexion sur l’orientation à donner à ses actions.

Par la rédaction
Source : TB Press